[Critique] Arrow Saison 1 : l’après Smallville

Un an après la fin de la série consacrée aux origines de Superman, la chaîne américaine CW remet cela avec Arrow, un autre super-héros du catalogue DC. Arrow. L’archer Green Arrow alias Oliver Queen est interprété avec brio par Stephen Amell. Celui-ci est retrouvé vivant 5 ans après le naufrage du yacht de son père. L’héritier d’une des plus riches familles de Starling City n’est toutefois plus le jeune homme fantasque qu’il était. Son exil l’a transformé. De retour en ville, il bien décidé à rétablir l’ordre et la justice.

Plus sombre et plus mature que Smallville, on se retrouve devant une série au scénario percutant où le rythme est soutenu, grâce à l’alternance des scènes se déroulant dans le présent et les flashbacks sur l’île. Un casting de gravures, pour des personnages attachants et des super-vilains inquiétants. Malgré certains épisodes assez faibles, l’épilogue parvient à nous surprendre, quand nous pensions voir le dénouement venir. Une première saison convaincante et un potentiel qu’il faudra confirmer par la suite.

Diffusion de la saison 2 à partir du 9 octobre 2013.

Article écrit par Anne-Sophie Peyret

Avis

7,5 À voir
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Avatar

Leave A Reply