[Critique] 2 Guns, le syndrôme du plaisir coupable

Un mois après No Pain No Gain, nous retrouvons à nouveau Mark Wahlberg à l’affiche d’un film d’action qui ne se prend pas la tête : 2 Guns, réalisé par l’islandais Baltasar Kormákur. Aux côtés de Mark, non pas Dwayne Johnson mais Denzel Washington, son coéquipier dans le film.

Si 2 Guns n’a rien d’un grand film policier, on peut tout de même être surpris par la tournure que prend le scenario, rythmé de quelques rebondissements. Une grande partie de l’histoire est hélas prévisible, mais cela ne  force pas le spectateur à réfléchir… et ça fait parfois du bien de mettre son cerveau sur pause. Malgré un ensemble maladroit, le duo d’acteurs fonctionne à merveille et les touches d’humour évitent au tout de prendre un tournant trop sérieux.

Mis à part une actrice terrifiante par sa nullité en second rôle, 2 Guns se révèle être ce genre de plaisir coupable qui, loin de devenir incontournable, reste néanmoins agréable, duquel on ressort un léger sourire aux lèvres.

2 Guns est depuis le 25 septembre au cinéma

Article écrit par Cécile Ravidat.

Avis

6,5 Passable
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Avatar

Leave A Reply