Preview Rage 2, le Mad Max qu’on attendait ?

0

30 ans après le premier opus, id software et Bethesda Softworks reprennent les rennes de ce far west apocalyptique, aux côtés d’Avalanche Studios (la série des Just Cause). Bolides démoniaques, gunfights sanglants et personnages déjantés, Rage 2 nous sert-il le Mad Max qu’on attendait ?

Test Rage 2, le Mad Max qu'on attendait _4
©Bethesda Softworks

Commençons par ce qui fâche…

Lorsqu’on a testé la bête, elle était encore à l’état larvaire, à savoir en pré-alpha. On vous passera donc le paragraphe sur les glitches, les problèmes de textures, les retours bureau et tout le bazar pour se concentrer un peu sur le fond. Dans des décors apocalyptiques désertiques fleurant bon le grand canyon, on se lance dans un univers en monde ouvert. L’ensemble manque de vie et ce ne sont pas les bandits de grands chemins au schéma d’action répétitif qui vous diront le contraire.

Donc au volant de divers bolides que tu pourras piquer un peu partout, tu tentes de sillonner ces plaines en quête de tes missions. Tu tentes, car la conduite s’avère assez lourde. La course que l’on a pu faire ne nous a pas fait changer d’avis sur ce point.

Bon et ensuite pour le reste ?

Le reste c’est du bon gros what the fuck. Comme sur un Borderlands on se retrouve face à des personnages atypiques et déjantés, qui nous entraînent dans des gunfights aussi badass que ceux de Wolfenstein. Les armes se prennent facilement en main, le gameplay est très fluide, et permet de découvrir des adversaires et des bosses avec leurs points forts et faibles. On fait remuer les trois méninges qui restent à notre héros (l’héroïne viendra plus tard) avec l’apocalypse et on s’engage comme des tarés.

Au niveau de la difficulté, le mode normal ne pose aucun souci lorsqu’on suit la trame principale. Par contre, lorsqu’on s’engage sur des points clefs de la map à récupérer, il faut se remonter les manches. On peu tomber sur du petit banditisme autant que sur du gros tordu mécaniquement et génétiquement évolué qui te fera la peau en deux-deux.

Là dessus, tes super pouvoirs (vortex, shatter, barrière, slam…) pourront te faciliter la tâche, mais pas toujours te sauver la peau. Sur ce point, le jeu est assez permissif, on peut se la jouer FPS de grand maman ou super mutant, c’est au choix.

Sur le choix de la trame, les développeurs se sont lâchés et ont composé des missions aussi loufoques que les personnages qui les proposent. C’est ainsi qu’on est devenu une star des réseaux en allant casser du mutant et en « bousculant » nos adversaires lors d’une course de buggies.

Ce qu’on a appris mais qu’on a pas encore vu…

Comme nous aussi on a le droit à nos petites vidéo de présentation, on sait qu’en plus des convois automobiles à attaquer, des voitures à voler , on pourra se procurer d’autres engins, notamment volants
(gyrocoptères), des monster trucks ou bien un tank. Bien armés, ils pourront effectuer des sauts de malade et des explosions dignes d’un spectacle pyrotechnique. Ils permettront également de se rendre dans des zones aux paysages variés, comme des villes en ruines ou des forêts.

Rage 2 sortira le 14 mai 2019 sur Xbox One, PS4 et PC.

Verdict : à fignoler !

Advertisement
(Visited 1 times, 11 visits today)

À propos de l'auteur

Ida Gonthier

Présidente et directrice des publications, elle gère l'ensemble de toutes les petites missions qui font fonctionner la société. Elle s’occupe également de la section jeu vidéo soutenue par ses terribles acolytes !

Réagissez !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.