Test Monster Hunter Rise, chasse en dents de scie ?

Monster Hunter Rise reprend d’anciennes idées tout en apportant de nouveaux éléments rafraîchissants. Un épisode au sommet de la chaîne alimentaire ?

Attendu par une pléthore de joueurs depuis son annonce le 17 septembre 2020, Monster Hunter Rise est enfin arrivé dans nos contrées. Il faut savoir que la licence a élargi son public grâce à Monster Hunter World, un épisode sorti fin 2017 qui a cassé de nombreux codes de la série. Sans surprise, le nouvel opus reprend les améliorations apportées par son aîné tout en apportant son lot de nouveautés bienvenues. Est-ce un épisode à croquer à pleines dents ? Réponses à travers ces différents paragraphes.

Monster Hunter Rise, un univers coloré et enchanteur.

La première chose qui nous frappe est la patte artistique utilisée pour cet opus. Elle s’avère d’une finesse remarquable, proposant des environnements somptueux qui regorgent d’une identité très singulière. Le folklore japonais se prête très bien à la série et propose un village particulièrement agréable à visiter. Les différentes maps (au nombre de 6) offrent des panoramas vertigineux et plutôt bien inspirés. On pourrait reprocher certaines textures baveuses et l’aliasing assez fréquente mais il serait dommage de s’arrêter sur ces deux points assez anecdotiques.

© Capcom

La bande sonore, point positif de chaque épisode de la série, atteint son apogée avec celui-ci. Encore une fois, les mélodies nous enchantent dès les premières notes et frisent la perfection. Il faut dire que la touche japonaise des musiques se marient très bien avec l’univers qui nous est proposé. Un sans faute de ce côté-là ! Nous te conseillons d’utiliser des écouteurs pour pouvoir en profiter pleinement.

Monster Hunter Rise, la chasse est ouverte !

Comme à son habitude, un fléau frappe un village qui n’a rien demandé et tu dois tout faire pour le sauver d’une terrible menace. Sans casser trois pattes à un Tobi Kadashi, le scénario se laisser porter et n’est qu’un prétexte aux chasses de monstres assoiffés de chair fraîche. Cet épisode propose les mêmes armes que Monster Hunter World et Monster Hunter Generations (à savoir 14 armes), qui demandent énormément de temps pour être maîtrisées parfaitement. Oui, du temps, il t’en faudra si tu te lances dans l’aventure !

© Capcom

De plus, le titre propose un mode « solo » qui fait office de tutoriel pour apprendre les bases de la chasse. Ces nombreuses quêtes (allant de la difficulté 1 étoile à 6 étoiles) te demanderont de battre quelques petites bêtes, de récolter des ressources pour les villageois ou d’affronter de plus grandes menaces. On regrette que la difficulté soit si peu élevée mais le mode « multi » permet de palier ce problème. Accompagné de tes amis les plus téméraires, tu devras faire face à des ennemis bien plus puissants, demandant de t’organiser avec tes copains pour en venir à bout.

Des nouveautés de gameplay bien aiguisées !

Clairement pas avare en nouveautés, Monster Hunter Rise propose un gameplay des plus jouissif, si ce n’est le plus abouti de la saga. Tout d’abord, l’ajout du Chumsky, un chien combattant à tes côtés, se révèle être une excellente idée. Celui-ci t’accompagne lors de tes chasses (avec l’inconditionnel Palico, petit chat vif d’esprit) et se battra en ta compagnie. Il te permettra aussi de le chevaucher pour parcourir les immenses zones de chaque map, rendant l’exploration bien plus agréable qu’autrefois.

D’ailleurs, ces différentes cartes peuvent être entièrement visitées, sans aucun temps de chargement, à l’instar de Monster Hunter World. Ce choix très pertinent te permet de combattre les monstres sans aucun temps mort, rendant les affrontements bien plus nerveux et exaltants. A cela s’ajoute le Filoptère, une sorte de grappin qui varie les enchaînements possibles pour chaque arme, offrant des combats toujours impressionnants et imprévisibles. Bref, c’est l’éclate totale !

© Capcom

D’autres nouveautés sont également présentes mais nous te laissons la liberté de les découvrir par toi-même, En revanche, impossible pour nous de passer à côté des quêtes « Calamités », véritable essence de cet épisode. Tout comme un Tower Defense, tu dois protéger le village d’hordes d’ennemis qui ne te laisseront aucun répit pour grignoter tes petits camarades. Plutôt anecdotiques voire frustrantes en solo, ces missions dévoilent leur plein potentiel en multijoueurs. La coordination et l’entraide seront de mises pour que ton équipe puisse repousser ces monstres assoiffés de sang et de destruction. On adore !

Un épisode malheureusement pas exempt de défauts

Évidemment, il fallait se douter que le tableau n’allait pas être tout blanc jusqu’au bout. Oui, Monster Hunter Rise n’est pas exempt de défauts et cela nous fend le cœur de l’avoir constaté. Déjà énoncé un peu plus haut, la difficulté n’est pas vraiment au rendez-vous. Même si les dernières quêtes risquent de te donner du fil à retordre, il est très rare d’avoir les mains moites et le cœur serré tout le long d’une chasse. C’est dommage car, même si cela peut paraître étrange, on adorait ressentir cette adrénaline dans les anciens épisodes de la série.

On se doute que qu’on en prendra plein la tronche à la sortie du rang G (la plus haute difficulté de la série) mais, à l’heure actuelle, on reste un peu sur notre faim. D’ailleurs, ce sentiment s’aggrave avec le contenu assez faiblard de cet opus. En ne proposant que 34 grands monstres, il fallait se douter que la durée de vie allait forcément en prendre un coup. Alors oui, l’optimisation des armes, de ses armures, des talismans et des joyaux permettent de rester sur le titre un peu plus longtemps, mais on aurait voulu un peu plus de contenu.

© Capcom

Heureusement, Capcom compte choyer son nouveau bébé avec l’ajout de nombreuses mises à jour durant les mois à venir. Avec l’arrivée de nouveaux grands monstres, de nouvelles quêtes, de nouvelles armures et armes à confectionner, nous serons ravis de repartir en chasse dans l’année. On ne peut qu’espérer que ces contenus additionnels soient de qualité pour profiter pleinement de cet épisode qui se veut un bel hommage à la série.

Monster Hunter Rise détrône sans aucun doute ses aînés malgré ses quelques défauts qui l’empêchent d’atteindre le sommet de la perfection.

Avis

8.5 Chasse sanglante !

Monster Hunter Rise est disponible depuis le 26 mars 2021 sur Nintendo Switch.
Jeu testé sur Nintendo Switch.

  • Graphismes 9
  • Bande sonore 10
  • Gameplay 9
  • Durée de vie 8
  • Scénario 6
  • Multijoueurs 9
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Jeune padawan en quête de nouvelles aventures rocambolesques, j’ai été bercé par les jeux vidéo avant même de savoir marcher. Amateur d’action, d’aventure, d’horreur et de RPG en tout genre, je ne boude pas pour autant les autres catégories videoludiques qui regorgent d’idées originales.

Leave A Reply