[Sortie Blu-ray] La Danseuse ne fait pas grand chose d’autre

Pinterest LinkedIn Tumblr +

La Danseuse fait partie de ces films qui laissent peu de place à la nuance. Soit on adhère (comme notre critique lors de sa sortie cinéma), soit on s’ennuie ferme. Dans le cas présent, on désespérait d’attendre la fermeture du rideau…

Esthétique. On reconnaît à la réalisatrice Stéphanie Di Giusto une volonté de rythmer son histoire par une mise en scène hypnotique lors de ces fameux shows où une Soko en état de grâce nous transperce de ses mouvements. Visuellement, le film provoque par moment une complète fascination pour ces performeuses. Quant à Lily-Rose Depp, elle possède assurément le charisme animal de ses parents.

Longue somnolence. Dommage que rien ne vienne appuyer cette beauté scénique, le film étant, dans sa narration, d’une platitude absolue, faute d’enjeu réel. On peine à s’intéresser à la montée puis à la chute de cette Danseuse passionnée, mais aucunement passionnante. Vide incarné notamment par Gaspard Ulliel, symbole limité de l’hétérosexualité fictive de l’héroïne à laquelle personne ne croit. Alors, comme lui, on préfère encore retourner se coucher.

La Danseuse est sorti en vidéo le 1er février 2017

Share.

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.