[Rencontre] John Boorman : « C’est seulement par le mensonge que vous parvenez à obtenir les financements »

Il y a des rêves qui deviennent réalité : rencontrer le légendaire John Boorman, réalisateur d’Excalibur et de Délivrance, était l’un de ces rêves. Cinéaste à la carrière particulièrement hétéroclite, il nous fait l’honneur de sa présence en France dans le cadre de son invitation au festival européen du cinéma en Essonne 2015.

On a pu brièvement, mais passionnément, nous entretenir avec lui sur ses influences et les difficultés de sa carrière « je pense que comme la plupart des réalisateurs, j’ai probablement passé plus de temps sur des films que je n’ai pas faits que sur des films que j’ai faits » nous confie-t-il. Au contraire de son cinéma, souvent plus porté sur l’expressivité de l’image que sur le dialogue, John Boorman est extrêmement bavard. Le cinéaste explore sa mémoire à la recherche d’une multitude d’anecdotes et du haut de ses 82 ans, il n’a pas fini de nous charmer et de nous étonner.

Lire l’entretien en page 2.

1 2

About Author

Nicolas Diolez

Leave A Reply