Les Innocents : ce qu’on retient des épisodes 3 et 4

1

Excellente surprise TF1 de ce début d’année, la série Les Innocents continue de nous tenir en haleine avec ses deux nouveaux épisodes. Le scénario reste froid, intense et véritablement prenant. Une histoire glaçante, qui ne révèle encore que très peu de failles. Retour sur les épisodes 3 et 4.

Attention spoilers !

 

Lancelot sort le grand jeu

© TF1

© TF1

Dans les deux premiers épisodes, Lancelot (Tomer Sisley) se révélait violent, mystérieux et empreint d’une certaine ambivalence. Il était alors impossible de savoir sur quel pied danser avec lui, ni de comprendre exactement ce qui l’avait poussé à commettre de tels meurtres. À présent, la lumière commence à se faire et elle prend le chemin le plus sombre qui soit.

Lancelot n’a rien d’un personnage auquel on peut offrir notre sympathie. Bien au contraire. Il est tout ce qu’il y a de plus noir en l’être humain : un menteur, un tueur, un calculateur et un prédateur aux aspirations pédophiles.

Le twist final de l’épisode 3 crée ainsi une immense surprise et un important potentiel de suspense et de drame pour la suite de la série. Lancelot est en réalité un homme de police haut gradé et va prendre la tête des opérations concernant toute cette affaire d’assassinats et de drogue. Un retournement de situation parfait pour briser le cheminement tranquille qui commençait à se mettre en place et redonner un coup de fouet à la série afin qu’elle ne perde pas de spectateurs en route.

Advertisement
(Visited 1 099 times, 9 visits today)
1 2 3

À propos de l'auteur

Un commentaire

  1. Inconnu le à

    Trés intéressante la partie de l’article page 3 sur Yann,personnage seul et tourmenté de la série.

Réagissez !