[Critique] Last Resort, touchée – coulée

Last Resort, c’était LA nouvelle série qui annonçait du lourd. Mais le manque d’intérêt que lui ont porté les Américains a eu raison d’elle. Dommage, nous on aimait bien.

Les sous-mariniers ont rarement le droit d’avoir l’attention du public. Avec Last Resort, on plongeait en eaux profondes. Un sous-marin US qui refuse de lancer un missile nucléaire, et c’est toute une réaction en chaîne qui se met en place.

Le décor est ainsi planté. La tension qui règne dans cette série, que ce soit au niveau de l’intrigue ou entre les personnages, est telle que l’on est largement tenus en haleine lors de chaque épisode.

Trahisons, coalitions douteuses, amourettes, bastons, tout est réuni pour que le spectateur se régale. Et c’est le cas. Les complots progressent au fil de l’histoire, et à mesure que l’étau se resserre sur les frondeurs, les rebondissements s’enchaînent.

L’annonce de la non-prolongation de la série a forcé tout ce beau monde à bâcler la fin de la saison. Dommage, parce qu’on se serait bien resservi.

Article écrit par Mickey Knox

Avis

8 Incontournable
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Avatar

Leave A Reply