Rencontre avec July Jung (A girl at my door)

Dans un cadre intimiste fidèle à la pudeur de son film, July Jung est revenue sur son premier et très réussi long-métrage, A girl at my door. Elle explique que l’origine du récit provient d’un célèbre conte où un humain comprend de travers le geste d’amour d’un chat.

Une mésentente qu’elle ne trouve pas au sein d’un tournage à économie réduite où un storyboard détaillé a servi de guide scrupuleux au sein du tournage. Investie pour le bien de son film, elle a pu compter sur deux actrices chevronnées ayant accepté de jouer gratuitement.

Et ce combat, c’est aussi celui d’une réalisatrice au sein d’un système à l’environnement essentiellement masculin. Être une femme dans ce milieu, « c’est un engagement total » qui exige de faire une croix sur tout ce qui est de la tradition familiale. Un engagement à soutenir dès ce mercredi 5 novembre en salles.

Et vous avez jusqu’à ce soir minuit pour tenter de gagner 5 places pour deux personnes pour ce premier long délicat de July Jung.

About Author

Avatar

Leave A Reply