JoeyStarr : cinq rôles dans lesquels on ne l’attendait pas

Showing 1 of 5

De la danse, de la musique et des frasques en tous genres. JoeyStarr est passé un peu partout avant de s’intéresser au cinéma. Pourtant, c’est peut-être dans ce dernier domaine qu’il est le meilleur. Et si on a tous en tête cette image de bad boy, il trouve souvent le moyen de surprendre avec des rôles à contre-emploi dans lesquels on ne l’imaginait pas… A l’affiche d’Alibi.com, il ne déroge pas à la règle. Petit retour sur les tours les détours de ce vilain garçon.

 

Alibi.com, la face cachée de la lune

Alibi.com JoeyStarr

© Studiocanal

Dans la nouvelle comédie de Philippe Lacheau, Alibi.com, JoeyStarr interprète un rappeur qui déchaîne les foules. Lui même quoi ! Pourtant, ce dernier a besoin d’un alibi pour cacher une liaison… Et pas n’importe quelle liaison ! Il s’agit d’un balèze à la fesse dure, qui répond au doux nom de « bébé » avec une voix basse à faire peur. Le genre d’amoureux qu’il préfère cacher à son public…

L’image de l’enfant terrible est atteinte ! Mais ce n’est pas tant dans l’idée de son homosexualité (que l’on avait déjà vue dans L’amour dure trois ans) que dans son application. La théorie est une chose, la pratique une autre. Et c’est donc une petite tape sur le postérieur nu et musclé de son jules qui nous met définitivement K.O.

Si ce personnage est à contre-courant de sa vie, on sent bien que la star du rap s’amuse à le jouer. On lit dans ses yeux l’autodérision et le goût pour la provocation. D’ailleurs, ce n’est finalement pas si éloigné de lui. Le but à atteindre reste le même : faire du scandale.

Retrouvez JoeyStarr dans Alibi.com au cinéma à partir du 15 février 2017.

Showing 1 of 5

About Author

Avatar

Leave A Reply