Expérience : pourquoi j’ai abandonné For Honor, le jeu d’Ubisoft

0

Il aura fallu trois mois pour que je rende les armes, après la sortie de For Honor. Pourtant je l’aimais le bébé d’Ubisoft (voir le test) ! Malgré ses défauts, j’avais enfin un titre multijoueurs où l’on s’affrontait à l’arme blanche, faisant preuve de technique pour vaincre son adversaire, et où je ne me faisais pas moucher par un sniper planqué à l’autre bout de la map.

La cause de mon départ n’est pas le problème de calibrage des classes ou même le matchmaking foireux, qui divisent déjà le nombre de joueurs par deux, mais bien les serveurs en bois. Comment expliquer, surtout après plusieurs semaines et autant de mises à jour, que le studio ne parviennent toujours pas à stabiliser les parties ? Combien de fois suis-je revenu à l’écran principal par perte de connexion ? Presque une game sur trois rencontre ce souci, un comble quand on se veut être la nouvelle licence multijoueur à la mode !

Après une saison passée à compter les bugs, voici qu’arrivent deux nouveaux champions. Le pessimiste que je suis désormais vous dira qu’on ne peut pas les tester depuis la page d’accueil et, qu’au mieux, ça alimentera les discussions sur le calibrage aux fraises. Alors pour ceux qui restent : « Force et Honneur Maximus… et beaucoup de patience surtout ».

For Honor est sorti le 14 février 2017

Advertisement
(Visited 436 times, 98 visits today)

À propos de l'auteur

Allan Blanvillain

L’homme à tout faire du site chargé de veiller à ce que l’info ne soit jamais trop longue et n’hésitant pas à priver les coupables de desserts. Car comme dirait Chuck Norris : un grand pouvoir implique de grandes responsabilités.

Réagissez !