[Critique] Westworld S01 : il était une fois la vie, dans l’Ouest !

Comme nous, en voyant le pilote de Westworld, vous êtes sans l’ombre d’un doute tombés amoureux de cette épopée de 10 épisodes qui vous aura laissé bouche bée, le stetson encore tremblant. Nous oui.

Originalité maîtrisée. HBO propose une série qui table sur une intrigue ancrée dans le far-west avec des ramifications émanant de la science-fiction. Une réussite flagrante. On est plongé dans un environnement futuriste étroit et aseptisé où le contrôle d’un Skynet naissant dégouline de manière psychologique et clinique. Contrastant avec un classicisme visuel léché qui reprend les codes des westerns, de ses romances, de ses saloons aux duels poussiéreux… Une série complexe qui n’est pas pour les foies jaunes, où la brutalité visuelle n’envie rien à l’ascendant psychologique qui nous tétanise.

Mind blown ! La création de Jonathan Nolan offre une vision sur les bassesses humaines, le complexe de dieu et l’éveil d’une intelligence artificielle en y insufflant une complexité retorse et diablement addictive. À chaque épisode, Westworld nous apporte quelques réponses, tout en soulevant d’avantages de questions. Le tout en un ensemble cohérent qui ne cesse de malmener le spectateur, de le prendre à revers, de lui faire perdre la tête pour finalement faire battre son cœur devant une histoire ciselée pour un casting somptueux.

Westworld est diffusé également sur OCS !

Avis

10 fabuleux !
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Axel PC

Entre deux passages sur le billard pour ressembler à l’arme X, ce créateur marginal allie réalisation et graphisme à l’écriture pour s’évader vers une galaxie lointaine. À l’affut de toute image mouvante, sa passion pour le cinéma et les séries ne s’estompe que pour fragguer quelques noobs.

Leave A Reply