[Critique] The Mist saison 1 : la série médiocre dont on attend la suite

10

Le premier épisode nous avait fait craindre les pièges dans lesquels The Mist pouvait tomber. Après le final de la saison 1 on peut le confirmer : la série n’en a évité aucun !

Héros attachiants . Dix épisodes plus tard, on ne sait toujours rien sur la fameuse brume. Il faut dire que

Ce contenu premium est limité aux abonnés uniquement

Ce contenu est actuellement réservé aux abonnés

Débloquez ce contenu avec Multipass
(Visited 5 276 times, 26 visits today)

Avis

3 Dans la brume, personne ne nous a entendu crier
  • Votre avis (0 Vote) 0

À propos de l'auteur

Allan Blanvillain

L’homme à tout faire du site chargé de veiller à ce que l’info ne soit jamais trop longue et n’hésitant pas à priver les coupables de desserts. Car comme dirait Chuck Norris : un grand pouvoir implique de grandes responsabilités.

10 commentaires

  1. Je trouve au contraire que la serie illustre une situation probable si une crise de ce type, qu’elle soit chimique, environnementale ou autre surgit. Égoïsme, paranoïa et violence extrêmes, traits de caractère auxquels la plupart d’entre nous (habitants dans des sociétés développées) n’a pas à subir au quotidien se révèlent à mon goût bien évoqués. On oublie que certaines populations font face à cela en 2017, et je trouve que ce types de rappels ne fait pas de mal. Oui, cette serie est loin d’être un chef-d’œuvre, elle est loin d’aborder des thèmes originaux, mais je ne la qualifierai pas de médiocre !

    Encore une fois cela n’est que mon avis, exposé en respectant l’article précédent et les autres commentaires.

  2. Allan Blanvillain
    Allan Blanvillain le à

    Je ne nie pas que c’est des comportements qui peuvent arriver, juste que c’est fait sans nuance et avec de gros sabots. Il se passe très très peu de temps avant que les gens deviennent dingues, violents, pensent que c’est divin, etc. alors que justement dans une société civilisée on va d’abord penser que c’est un problème chimique etc. Je ne dis pas que certains ne pourraient pas devenir fous, juste que là c’est à trop grande échelle et trop rapidement. Ça manque de finesse.

  3.  » Il se passe très très peu de temps avant que les gens deviennent dingues, violents, pensent que c’est divin, etc. » :
    Peut-être songer au fait que nous sommes dans une petite ville des Etats-Unis dont les habitants semblent pour la plupart très croyants et assez fermer d’esprit. (il n’y a qu’à voir les réactions des différents personnages face à l’homosexualité d’un des protagonistes).

    SI vous regardez attentivement la série vous pourrez remarquer que dans un premier temps ils pensent que c’est une expérience militaire (certains parlent même d’attaque chimique) et ce n’est qu’après avoir constater certains phénomènes paranormaux (le terme semble ici assez approprié), qu’en manque d’information leur offrant la vérité sur cette brume, qu’ils se tournent naturellement sur ce qui leur semble le plus logique : quelque chose de divin.

    A mon sens la série ne mérite peut être pas autant l’acharnement qu’elle subit, certes ce n’est pas la meilleure série de tout les temps et on y retrouve certains code de Under the Dome mais cette fois-ci sous une problématique différente ce qui la rend somme toute intéressante.

  4. Allan Blanvillain
    Allan Blanvillain le à

    Le problème c’est que ces caractères sont très vite exacerbés. Rien que le Shérif obéit un peu trop vite à Nathalie. Ils veulent tellement développer le côté dangereux tapis en chacun que ça dégénère trop vite.

  5. >>J’ai beaucoup apprécié cette série, certes la violence et l’horreur sont présents mais c’est là la base de l’histoire et pour le coup je trouve cela très bien mené, je n’avais qu’une envie à chaque épisode : connaître la suite!!
    —Et la fin de saison laisse encore place au suspens et nous tient en haleine : d’où vient cette brume? Qui sont ces gens qui la nourrissent ? Vont-ils s’en sortir?
    —Les changements de point de vue m’ont également bien plu et concernant les personnages, les rôles sont très bien joués et on observe rapidement leur personnalité nous permettant ainsi de nous attacher à certains d’entre eux…ou pas finalement! (Par exemple cette chère Nathalie j’avais commencé à l’apprécier jusqu’à ce qu’elle se mette à abandonner les premières personnes ayant cru en elle! )
    >>Franchement, je ne suis pas déçue et j’attends la suite avec impatience parce qu’après tout, il faut se l’avouer, si la série avait dévoilé tout ce qu’il y a à savoir dès une saison, la suite serait bien ennuyeuse! Si nous savions d’amblé ce qu’est cette brume, il n’y aurait aucun intérêt à avoir une suite et notre attachement à cette série (pour ceux qui l’aiment, comme moi) n’aurait pas fait long feu.
    >>Concernant le « pétage de plomb » que vous (l’auteur de cet article) semblez relever, je trouve au contraire qu’il n’est pas si rapide que cela. Il y a des ellipses et de plus certains personnages avaient déjà des problèmes mentaux ou en ont subit ensuite (je prends le cas de cette pauvre femme ayant perdu sa fille)
    Et je suis d’accord avec le précédent commentaire de SIMON, la mentalité des habitants est sans doute différente. Donc ils ne s’attardent pas sur quelque chose de « rationnel » alors que tout porte à croire que ça ne l’est pas.

  6. Allan Blanvillain vous interprétez du fantastique du point de vue du spectateur à l’abri dans son salon. Si des créatures de l’enfer surgissaient d’une brume opaque, vous pensez que les gens mettraient combien de temps à y voir quelque chose de divin et pas de chimique ? Environ vingt minutes, à tout casser ?

    Vous avez peut-être envie de croire que les gens sont intelligents, rationnels et civilisés, mais je suis au regret de vous dire que ce n’est pas le cas. En passant, les gens ne deviennent pas fous dans la « finesse » et la « nuance ».

    Vous trouvez que la série fait dans la violence gratuite ? On voit que vous n’avez jamais dans votre vie vécu un sinistre. Je pense que depuis le confort de votre canapé, vous n’avez jamais été confronté à des paniques de masses, ni à des comportements sectaires, pour croire que les humains resteraient cordiaux dans une situation comme celle-là.

    Heureusement que personne ne vous demande votre avis pour scénariser une série fantastique, parce que vu votre critique elle serait tristement incohérente.

  7. Hannibal le à

    Bonjour, je rejoin un peutla premiere critique. J’ai envie d’en savoir plus sur la brume et donc de voir la suite mais pour ce qui ai de l’histoire j’ai eu l’impression d’etre pris pour un navet ou d’avoir des dons de medium tellement l’histoire est un cliche. Des le deuxieme episode j’avais compris que c’etais son amiqui par amour fou l’avait violer, que dans l’eglise il y allait avoir une guerre entre religieux et fanatiques de la brume, que pour les personnes du magasin sa finirais mal, bref je voyais tout venir d’avance et c’est dommage. Sans parler du rapprochement rapide des personnages, etc… on dirait du Under the dome (pas comparable avec un chef d’oeuvre comme walking qui je pense montre mieu les facettes de l’humain en cas de crise),ou autres series ou l’histoire est tricoter pour si peut avec des stereotype deja vu et revu. Mais pourtant il ya quand meme toujours quelque chose qui me donne envie d’en savoir plus et c’est surement pas les personnages mais bien l’histoire de la brume. Mais pour de l’horreur ca va, comparer a american horror story ou ils confondennt horreur et le cul quoi que l’atmosphere est plus prenante que mist . je conclurais par: voir si du nouveau est proposer dans la saison 2 ou bien si sa restera une pale copie des series a la walking dead ou ils remplacent les zombies par de la brume… Ps: Qu’ils arrete aussi dans toutes les series de nous pondre des persos betes qui tombent dans tous les pieges possible et qui tombent toujours au bon moment et au bonne endroit pour aider leurs amis. désolé pour l’horto mais jecris avec une manette de console.

  8. Franchement, il n’y a pas de séries aussi mystère sur l’horreur. Et à cause des articles à deux balles comme ça (j’imagine aux États Unis il y a autant d’articles critiques débiles) que l’on n’a pas la suite. Donc arrêtez d’écrire !

  9. Estelle le à

    J’ai au contraire beaucoup apprécié cette série mais malheureusement il n’y aura pas de suite… peut-être à cause d’articles comme le vôtre qui tient à englober la totalité des téléspectateurs!!

  10. Allan Blanvillain
    Allan Blanvillain le à

    Pour couper court à tous ces gentils commentaires, sachez que :
    1) on n’a jamais prétendu avoir la sainte vérité, il s’agit juste de NOTRE avis 🙂
    2) les mauvaises critiques n’ont jamais mis à mal un film ou une série (sinon Suicide Squad n’aurait jamais connu un tel succès), c’est l’audience qui décide, donc vous. Il faut donc croire qu’il n’y avait pas assez d’Américains devant leur écran.
    3) si vous lisez notre papier vous saurez également que l’on regrette l’annulation de la série puisque nous voulions voir la suite.
    Amicalement.

Réagissez !