[Critique] The Deuce saison 1 épisode 1 : et le porno fût

0

Entre David Simon et HBO c’est une longue histoire d’amour depuis The Wire (2002). Après l’excellente Show me a Hero, il revient avec The Deuce, une série déjantée sur la naissance du porno à New York et dont le premier épisode fascine.

L’ombre de Simon. Après une rapide introduction, un générique un peu kitsch façon 70’s apparait pour laisser place ensuite à un monde où les anti-héros règnent en maître. Nul doute, David Simon est aux commandes. Le showrunner prend son temps pour installer son histoire et ses personnages, surtout son Manhattan. Tout y est pour qu’on se croit dans les 70’s: costumes, voitures, allures, franc parler…. Loin d’avoir froid aux yeux, il nous dépeint un monde haut en couleur et sombre à la fois où on rêve bizarrement de s’aventurer.

Jeux d’échecs. Cet univers prend petit à petit l’allure d’un plateau de jeux où le sexe et l’argent sont Roi. Dès lors, chaque personnage devient un pion attendant le moment opportun pour agir. Il n’en faut pas plus pour sentir que la rencontre entre chacun d’entre eux sera explosive. Les intrigues se mettent en place avec, en son centre, un double James Franco surprenant et intriguant. Dès ce premier épisode, on sent déjà qu’il sera le pion qui fera avancer le jeu. Au vu du cliffhangher de ce pilote, la partie s’annonce passionnante.

La saison 1 de The Deuce sera diffusée à partir du 11 septembre sur OCS City

Advertisement
(Visited 123 times, 13 visits today)

Avis

9 Sans modération
  • Votre avis (0 Vote) 0

À propos de l'auteur

Elodie Suzanna

Sheldon Cooper d’ITC autant barrée que mordue de SF, conçue comme un patchwork de la culture anglo-saxonne avec un grand faible pour l’inconnu et les projets indépendants. Véritable disciple de la grande Daria Morgendorffer.

Réagissez !