[Critique] Poldark saison 1 : chevauchée romantico-historique

Adaptée de la (longue) saga littéraire de Winston Graham (publiée entre 1945 et 2002), Poldark débarque aujourd’hui en série. Alors, à la hauteur ?

Voyage historique. D’abord balade enchanteresse au gré des paysages féeriques de la Cornouailles du 18ème siècle, Poldark se savoure avec l’irrépressible envie d’aller parcourir les landes interminables de Grande-Bretagne. Loin d’être seulement une carte postale, la série en  vraie fresque historique, dépeint de façon acerbe une Angleterre qui tente de lutter face aux mutations d’une société qui cherche à tendre vers plus d’égalité.

Period Drama-romance. Mais Poldark c’est surtout le héros romantique par excellence, le bourgeois, ténébreux, progressiste donc, humaniste, rebelle, chevauchant (souvent) au soleil couchant, Ross Poldark. Qui doit beaucoup à son interprète, l’irlandais Aidan Turner (Le Hobbit). Mais voilà, le savoir-faire outre-manche en matière de period drama n’est plus à prouver, et Poldark signe une première saison réussie où intrigues politiques et crise socio-économique rencontrent les affres du cœur dans un fracas romantique du plus bel effet, quoique légèrement manichéen.

La première saison de Poldark est disponible en DVD depuis le 25 octobre 2017.

Avis

8 On attend la suite !
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Avatar

Leave A Reply