Critique Les Sept de Chicago : Un procès qui reprend vie

Voilà des années que Les Sept de Chicago est dans les rouages. Il aura fallu attendre une nouvelle élection présidentielle américaine et le patronage de Netflix pour que le film voie enfin le jour.

S’il était prévu lors du projet initial que Steven Spielberg soit aux commandes des Sept de Chicago, c’est finalement Aaron Sorkin qui mène à terme le projet. En tant que réalisateur et scénariste, il renoue ainsi avec son tout premier long-métrage écrit, Des hommes d’honneur, lui aussi film de procès.

De ce point de vue, l’organisation des Sept de Chicago se veut assez classique : les 10 premières minutes remettent en contexte le procès, tandis que tout le reste du film se concentre sur le procès en lui-même. Des flashbacks viennent ensuite illustrer les propos des témoins.

Critique Les Sept de Chicago : Un procès qui reprend vie
©Netflix

C’est ici que la qualité d’écriture d’Aaron Sorkin intervient. Le cinéaste sait parfaitement nous conter la vie des personnages. S’il n’est pas là pour nous faire une biographie complète des 7 (plutôt 8) de Chicago, il parvient à mettre en valeur certains aspects de leur vie permettant au spectateur de s’attacher à eux mais aussi de les comprendre, sans jamais tomber dans l’ennui qui serait dû à une accumulation superflue d’informations.

Aidé par un casting exceptionnel, et ayant certainement appris de ses erreurs depuis Le Grand jeu (voir notre critique), le réalisateur ne fait pas dans la surenchère, offrant alors un récit relativement sobre et vraisemblable. Dans ce film historique, l’utilisation des images d’archive est d’ailleurs très importante. Celles-ci entremêlées ingénieusement et naturellement au récit font du long-métrage d’Aaron Sorkin une œuvre rythmée, puissante et percutante que l’on prend très rapidement au sérieux.

« Le monde entier nous regarde »

Ainsi, les situations rocambolesques dépeintes tout au long du film, qui peuvent parfois amuser, soulignent surtout la partialité de la justice dans ce procès d’idées. Car si le procès est à lui seul un vrai show ayant fait l’objet de plusieurs polémiques, il est aussi plus généralement témoin d’une fracture au sein de la population américaine et d’une justice à deux vitesses.

Critique Les Sept de Chicago : Un procès qui reprend vie
©Netflix

Plus qu’un long-métrage historique Aaron Sorkin voulait proposer une œuvre engagée faisant directement écho à notre présent. « Le monde entier nous regarde » scandaient les manifestants opposés à la guerre au Vietnam. Après une année 2020 marquée par le mouvement Black Lives Matter, les violences policières, et une potentielle réélection de Donald Trump (qui n’a cessé lors de son mandat de s’immiscer dans la justice), une fois encore, les yeux du monde entier sont rivés sur les Etats-Unis.

Les 7 de Chicago est disponible sur Netflix.

Avis

8,5 Percutant
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Marie

Leave A Reply