Critique Insatiable Saison 1 : Carrie au bal des loosers ?

0

Netflix vient de mettre en ligne Insatiable, série créée par la maman de Dexter et déjà attaquée avant sa sortie pour son traitement de la grossophobie. Une série que la rédaction a donc scruté avec attention…

La revanche d’une « grosse ». Les inquiétudes des sériephiles n’étaient pas infondées puisque la série traite effectivement de la grossophobie de façon assez brutale… Sauf que cela ne dure qu’un épisode, et il faut réussir à aller plus loin pour s’apercevoir qu’il s’agit surtout d’une satire du culte de la beauté. Cela n’enlève rien au fait que le show reste assez mauvais, surfant toujours quand même un peu sur le fat-shaming.

Une série très maladroite. Malgré de bonnes intentions, cette première saison est difficile à ingurgiter. Bourré de clichés, puérile, bordélique, trop souvent gênant… le show se contente seulement de montrer des batailles d’égos surdimensionnés. Les différents twists se voient à des kilomètres et les intrigues secondaires arrivent à être plus intéressantes que la trame principale, avant de retomber comme un soufflé. Malgré cela, on salue la prestation d’Alyssa Milano qui incarne le seul personnage véritablement intéressant, et amusant, de la série.

Insatiable est actuellement disponible sur Netflix.

Advertisement
(Visited 1 times, 1 visits today)

Avis

10%
10%
A fuir de toute urgence
  • Votre avis (0 Vote)
    0

À propos de l'auteur

Laurent Pradal

Journaliste aussi curieux que possible et accro au boulot, écrivain à ses heures et fans de comics Marvel. A l’espoir qu’un jour, sa plume acérée fera tomber bien des têtes. Accessoirement on l’appelle « La Cavalerie » #AgentMayFan (et il n’aime pas forcément ça).

Réagissez !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.