[Critique] (Green) Arrow S04E01 : You have failed this omelette !

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Tandis que Flash s’élance à deux pas d’ici, Green Arrow s’essaye à la vie de couple. Sans méchants sur qui tirer, il roucoule avec Felicity avant que le cambouis mystique ne l’oblige à se resalir les mains.

Il est (presque) plaisant de retrouver les héros de Star(ling) City. Diggle en impose avec son gun-fu à la John Wick, mais son costume steampunk des 80’s refroidit. Les archers Queen, vert et rouge, sont classieux mais Stephen Amell tente un jeu mois sombre et plus expressif. Un epic fail contrebalancé par la performance de Neil McDonough, méchamment distingué dans son costume 2 pièces.

Quant à l’arc narratif de ce premier épisode, il est plutôt bien mené, abandonnant le côté bouclé pour laisser présager un feuilleton intéressant sur fond de mysticisme. Alternant hyperboles super-héroïques du côté obscur et lumineux, scènes d’action – toujours trop chorégraphiées – et flashbacks, voire flashforwards. On quitte l’entraînement chinois interminable des saisons précédentes pour faire du tourisme dans la ville de Green Lantern avant de retourner sur Lian Yu, bonheur.

Alors ce premier épisode n’est pas le Flash Day auquel on s’attendait, mais les scénaristes ont au moins tenté de rafraichir l’univers d’une série déjà usée jusqu’à l’empennage.

Share.

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.