[Critique] Borg / McEnroe : l’un sans l’autre

Après Rush, le cinéma continue de s’intéresser à des duels sportifs de légende à l’image du match qui a marqué la finale de Wimbledon en 1980 entre Björn Borg et John McEnroe.

Un angle trop fermé. À la sortie de séance, quelque chose dérange, comme si nous n’avions pas vu la totalité du film présenté. Il faut dire que Borg / McEnroe s’intéresse particulièrement au premier, ne voyant le second que par le prisme de son aîné. Là où Rush avait l’intelligence de traiter ses deux personnages, le métrage de Janus Metz Pedersen survole totalement l’un des deux. En cherchant à se concentrer que sur le tournoi, le réalisateur ne va pas au bout de l’histoire et créer une sensation de manque.

Du talent et de l’émotion. Un choix d’autant plus critiquable que Pedersen a tous les ingrédients pour réussir. Non seulement il se montre doué derrière une caméra – à l’image de la tension qu’il met dans son match final – mais il compose aussi avec de formidables interprètes. Shia LaBeouf nous propose son jeu le plus fin tandis que Sverrir Gudnason est un monstre de charisme. Borg / McEnroe de belles qualités, il se trompe juste un peu sur son sujet.

Borg / McEnroe sort le 08 novembre 2017 en salles

Avis

6.5 Occasion presque manquée
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Avatar

Leave A Reply