[Cannes 2017] The Meyerowitz Stories (New and Selected), le classicisme fait son retour à Cannes

Il n’est pas courant de voir Adam Sandler et Ben Stiller dans un film sélectionné en compétition officielle à Cannes. C’est la marque d’une certaine ouverture du Festival qui choisit des longs-métrages plus divers qu’il n’en paraît aux premiers abords. Ceci étant dit, The Meyerowitz Stories (seconde production estampillée Netflix) ne laissera pas un souvenir mémorable sur la Croisette (si ce n’est parce que Netflix s’est encore fait huer).

Famille dysfonctionnelle, réalisation fonctionnelle. Ce récit familial tourne autour de la relation du père (Dustin Hoffman) avec ses enfants. Le réalisateur Noah Baumbach montre un certain talent à mélanger la comédie à drame et utilise bien ses têtes d’affiche. En ce qui concerne la réalisation en elle-même, on ne peut pas dire qu’elle est mauvaise (excellents cadrages et montage), mais elle demeure tristement banale.

Joli petit film. Malgré un chemin balisé jusqu’au bout et un récit qui ne surprend jamais, on se laisse porter par l’histoire. Tout est classique, mais tout est bien fait. Bref, c’est film mineur qu’on regarde et qu’on oublie. Autant dire que sa présence à Cannes en compétition laisse songeur…

Retrouvez tous nos articles consacrés au 70e Festival de Cannes ici.

The Meyerowitz Stories (New and Selected) n’a pas encore de date de sortie sur Netflix et est présenté en compétition officielle au Festival de Cannes 2017.

Avis

5 Académique
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Nicolas Diolez

Leave A Reply