Avignon 2019 – Risas de papel : une fable écologique sans paroles

Risas de papel nous invite dans un univers bariolé, à la rencontre d’un clown à fois drôle, émouvant, mais surtout très humain, et de sa plante.

Risas de papel est l’une des créations de la compagnie Circonciente, mi chilienne mi mexicaine, dont l’ambition est de proposer des contenus qui éveillent les processus critiques dans le public. Ainsi, avec humour et tendresse, ce spectacle mêlant clown, théâtre gestuel et illustration en direct, propose une réflexion sensible sur l’importance de vivre en harmonie avec l’environnement.

Une belle histoire d’amitié

Ça commence par un coloriage projeté qui se fait sous nos yeux pour illustrer un rêve. Puis, Bouton, le « clown clochard », apparaît au beau milieu de toutes ses boîtes en carton et d’objets inutiles qu’il conserve comme des trésors. Mais ce qu’il possède de plus précieux encore, c’est Chawana, sa plante. Elle est d’ailleurs peut-être le personnage le plus important de l’histoire. En effet, à la manière d’un Petit Prince avec sa rose, il lui voue un attachement touchant, et la préserve de toutes ses forces d’un environnement devenu hostile. Car au-delà de leur mur de cartons, c’est la ville qui s’agite, menaçante avec ses immeubles qui n’en finissent pas de pousser, son bruit, sa pollution…

Avignon 2019 – Risas de papel1

Derrière le rire la réflexion

Risas de papel est un spectacle visuel qui dit des choses importantes sans en avoir l’air. Certes, ce clown nous fait rire avec sa collection de breloques accrochées à sa veste et son chapeau de péruvien. Il nous attendrit lorsqu’il protège sa fleur de la pluie et de l’orage. Mais il nous invite aussi, de manière subtile, à prendre conscience de choses essentielles. Car c’est drôle, mais désolant à la fois de le voir danser sous une pluie de sacs plastiques de toutes les couleurs, ou d’essayer de nourrir sa plante avec la denrée qui semble la plus répandue : des bouchons en plastique… Et tandis qu’il s’imagine voler, des nuages se dessinent sur ses ailes en carton. La pollution et les bruits de klaxon viennent alors recouvrir la lumière du soleil et les chants d’oiseaux.

Un spectacle qui implique le spectacteur

Le décor s’anime joliment avec des projections visuelles en live et des objets avec lesquels le clown interagit. La musique et les jeux de lumière contribuent à peindre une atmosphère poétique. Certains passages nous ont néanmoins semblé un peu longs et certains procédés répétitifs, sans pour autant que nous n’ayons eu le temps de nous ennuyer. Les interactions avec le public sont réussies, et sont mêmes parfois à l’initiative du public ! Car, l’air de rien, on s’y attache aussi, à Chawana. Et lorsque la ville veut chasser Bouton et le forcer à détruire sa plante, l’indignation se fait générale. Aurions-non donc conservé assez de sensibilité pour nous attacher à une toute petite plante ? Et pour des forêts entières alors, qu’en est-il ?…

Risas de papel, création collective de Circonciente, avec Jorge Reza Cisneros et María Isabel, mise en scène par Camila Aguirre, se joue à l’Espace Alya, à Avignon, du 05 au 28 juillet 2019 à 11h25. Relâche les 10, 17 et 24.

Retrouvez tous nos articles consacrés au Festival Off d’Avignon ici.

Avignon-2019-Risas-de-papel

Avis

8 A voir
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Mélina Hoffmann

Leave A Reply