[Critique] Yakuza Apocalypse, vampire style

0

Sur le point de rendre l’âme, Kamiura, un yakuza respecté, décide de transmettre ses pouvoirs de vampire à Kageyama, fidèle membre du clan : c’est le début de l’Apocalypse.

Réalisé par Takashi Miike, les belles figures des yakuzas de Yakuza Apocalypse closent le FEFFS de manière spectaculaire. On constate immédiatement que le mariage forcé entre le genre fantastique

Ce contenu premium est limité aux abonnés uniquement

Archives are for subscribers only

Débloquez ce contenu avec Multipass
(Visited 22 times, 1 visits today)

À propos de l'auteur

Réagissez !