[Critique] The Walking Dead : le danger rôde

Vous avez difficilement pu passer à côté de The Walking Dead, le phénomène télévisuel de ces trois dernières années. Si c’est le cas, il est grand temps de vous rattraper à l’aube de la 4e saison.

L’épisode pilote de The Walking Dead annonce d’entrée la couleur, et demeure l’un des plus réussis. Rick Grimes se réveille désespérément seul dans un hôpital désaffecté. Hagard, l’ancien policier déambule dans les rues de sa ville fantôme, jonchée de cadavres. L’humanité a été décimée par un mal inconnu. Le monde a changé, désormais les morts ne le restent pas longtemps…

Le scénario efficace nous embarque avec violence, dans l’univers étrange de cette série, librement inspirée d’un comic book à succès. The Walking Dead épouse les codes d’un genre pour mieux les transcender. Ici, la plus grande menace n’est pas le rôdeur, mais l’homme. La quintessence du titre se trouve dans une distribution de personnages à poigne. Les meilleurs épisodes se caractérisent par une intensité singulière, qui n’est cependant pas constante, et chaque saison souffre d’un ventre mou. Dommage pour une série si addictive.

Article écrit par Anne-Sophie Peyret

The Walking Dead revient le 13 octobre sur AMC

Avis

8 Incontournable
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Avatar

Leave A Reply