[Test] RPG Maker FES : craftez votre propre jeu de rôle sur 3DS ?

1

Après un précédent passage sur consoles, RPG Maker FES débarque sur Nintendo 3DS. Bien connu du monde PC, qu’en est-il de cette itération nomade ?

Nous sommes développeurs. Dépourvu d’un didacticiel complet, il nous faut mettre un minimum la main à la pâte. Après environ 1 heure de tâtonnement, le titre commence à nous dévoiler ses capacités. Ainsi, créer une MAP se fait intuitivement en plaçant au stylet ses décors. Terrains, bâtiments et personnages offrent d’ailleurs quelques possibilités de game design intéressantes à condition de faire preuve d’imagination. Malheureusement l’interface souffre de son lot d’imperfections, comme un éditeur de texte pénible et une interface double écran non optimisée.

Créons ensemble ! Cependant le réel intérêt du soft se situe dans la possibilité de diffuser son propre jeu et télécharger ceux de la communauté. Difficile donc de juger un gameplay dépendant entièrement du talent de chacun. En outre, le style graphique rétro 16bits « Final Fantasy VI » convient parfaitement à la 3DS. Hélas, trop peu de modules visuels nous sont proposés, d’autant qu’il est impossible d’importer ses propres créations. Il faudra donc compter sur plusieurs DLC payants afin d’obtenir un nombre d’éléments décent.

En conclusion, RPG Maker FES gagne à être connu pour son aspect communautaire, mais dispose d’un furieux manque de contenu dans sa version basique.

Advertisement
(Visited 195 times, 1 visits today)

Avis

6.8 Radin !

RPG Maker FES est disponible sur Nintendo 3DS depuis le 27 juin 2017.
Test réalisé sur Nintendo 3DS.

  • Graphismes 8
  • Bande-son 7
  • Ergonomie 6
  • Durée de vie 5
  • Originalité 8
  • Multijoueurs 7
  • Votre avis (0 Vote) 0

À propos de l'auteur

Romain Hector

Vieux briscard du jeu vidéo ayant commencé sur Commode Amiga 2000 et Sega Master System, j'ai forgé pendant toutes ces années ma passion et mon skill vidéoludique.

Un commentaire

Réagissez !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.