Test RAGE – The Scorchers : Baroud tardif

RAGE 2 est gratuit sur l’Epic Games Store en ce moment, l’occasion de revenir sur le premier épisode et son DLC ! Récemment donc, nous vous avons parlé de RAGE, le jeu de base, de notre relation d’amour-haine mais aussi de ses quelques qualités véritables dans son ensemble fouillis. L’aventure continue avec RAGE : The Scorchers, l’unique DLC du jeu, sorti plus d’un an après son arrivée en demi-teinte fin 2011.

Cette fois-ci ID Software semble avoir retenue la leçon, le DLC de RAGE ne propose que du Shoot, limitant l’utilisation des véhicules aux trajets entre les missions. Partant de cette bonne nouvelle, l’aventure est cette fois-ci découpée en 5 missions, gentiment placées les unes à la suite des autres, sans vrai contenu annexe. Enfin, les seuls véritables à-côtés seront une roulotte et un jeu de poker dans un casino miteux de WellSpring, autant dire qu’on passera vite dessus. Surtout qu’encore une fois l’interface passablement laide et peu pratique n’aide pas à relever un intérêt déjà en berne.

New Gun ? Nail Gun !

Au rang des nouveautés, on notera l’ajout d’une nouvelle arme, un pistolet à clous. Si l’on salue l’initiative – dans un FPS où l’on porte tout son arsenal constamment sur le dos, un nouveau joujou, ce n’est pas le genre de choses négligeable -, il en reste qu’il s’intègre assez mal à l’arsenal existant. Dans les mêmes niches d’utilisation on trouve déjà le fusil d’assaut et le fusil à pompe mais surtout la mitrailleuse. 

© Bethesda Softworks

En fait, pour que le lance-clous puisse vraiment complémenter l’arsenal du joueur et prendre un rôle intéressant, il faut faire le DLC au début du jeu. Cela donnera aussi l’occasion d’en profiter un peu plus, même si le jeu de base ne vous donnera jamais de munitions pour celui-ci… L’arme occupe une position assez bâtarde, avouons-le.

De toute façon, comme l’ajout du casino de WellSpring ou de notre appartement privé, ce genre de choses n’a d’impact que pour un joueur en début d’aventure – et encore… Si vous voulez profiter du DLC dans les meilleures conditions, faites-le assez tôt. The Scorchers aurait été sympathique inclus au jeu de base, mais en l’état, difficile d’être emballé. Si vous n’avez jamais joué à RAGE et que vous comptez vous lancer, veillez donc à faire le DLC dès que le jeu vous en déverouillera l’accès, ou au moins peu de temps après.

La RAGE au bide

Quant aux missions, elles se situent dans la lignée du jeu de base, les environnements sont tous très soignés – bien que trop sombres pour certains – et on est globalement sur quelque chose qui tient – la plupart du temps – la comparaison avec le jeu de base, à défaut de vraiment se confronter à son meilleur. Par ailleurs, la difficulté semble avoir été relevée d’un cran, bonne chance pour relever le défi en début de partie. C’est peut-être un de ses légers soucis d’ailleurs ; taillé pour des gens ayant fait le jeu de base, mais se proposant pourtant de compléter le début de l’aventure. N’aurait-il pas été préférable d’expandre la fin laissée en suspens ?

© Bethesda Softworks

Nouveaux niveaux, nouvelle arme, nouveau scénario, nouveaux personnages, un vrai boss… The Scorchers est complet dans ces ajouts, la Production Value est bien là. Le prix à payer ? Une durée de vie expéditive, une grosse heure et demie pour en voir le bout. The Scorchers est une unité fonctionnelle, mais qui n’a pas le temps de démarrer avant de déjà prendre fin. Le nouvel arc scénaristique est anecdotique, sa structure particulièrement convenue et pour ne pas aider, sa mise en scène truffée de plans racoleurs sur le derrière de la Peach locale. Les missions sont bonnes, mais clairement pas assez copieuses.

The Scorchers est aussi vite joué qu’oublié, ayant un mal fou à s’inscrire dans le “flow” du jeu de base. Sorte d’arc secondaire de début du jeu, difficile d’être motivé par une telle entreprise qui en plus laisse sur sa faim. On reste finalement un peu interloqué par cette succession de situations de jeu correctes, mais totalement décorrélées du reste de l’aventure. Peut-être aurait-il fallu un peu plus de matière, voire carrément le double de missions pour espérer tenir le joueur en haleine.

RAGE et RAGE – The Scorchers sont respectivement disponible depuis le 7 octobre 2011 et le 18 décembre 2012 sur PC, Playstation 3 et Xbox 360, mais est aussi rétrocompatible sur Xbox One et Xbox Series.

Désolé, on a pas trouvé de trailer pour le DLC. Une communication au poil donc…

Sinon, vous pouvez toujours visiter un site de casino online français.

(Visited 44 times, 9 visits today)

Avis

5 4.99€ en arrondissant
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

BLUE

Amateur de thé vert, de jeux PC et joueur aux obédiences patentées, vous le trouverez sûrement penché sur un obscur puzzle game ou sur un forum à disserter d’ergonomie jusqu’à des heures indues. Si vous êtes d'accord avec lui, c’est certainement qu’il n’est pas d’accord avec vous.

Leave A Reply