[Test] Knack : l’agglomération a du bon !

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Figurant parmi les premières sorties phares de la PS4, Knack a été récrié par certaines critiques pour sa difficulté. Mais que nous réserve ce titre que Sony a résolument tourné vers un public familial ?

Au milieu de très jolis décors colorés dans un style cartoon, le héros, Knack, une invention créée à partir d’antiques reliques, change d’apparence en fonction des éléments qu’il agglomère. Le level-design soigné, présente des environnements originaux et bien construits, proches d’un Ratchet et Clank, avec une difficulté croissante mais linéaire. Le gameplay alterne entre des phases de combats, des zones secrètes à découvrir ou des pièges à éviter, un cocktail simple mais redoutablement efficace.

Très accessible, l’opus propose une prise en main rapide et un plaisir de jeu immédiat. La mort n’est pas frustrante grâce à des sauvegardes automatiques nombreuses. Si en plus vous possédez deux manettes, les niveaux peuvent également être parcourus en coopération. Seuls petits reproches à formuler : quelques petits jeux de réflexion autour des éléments à agglomérer et des couloirs un peu moins linéaires auraient été appréciables.

Loin d’être un jeu « à la difficulté mal calibrée », peut-être évitera-t-il aux enfants agacés par la trop grande facilité de certains titres de se tourner vers des jeux au Pegi trop élevé pour eux ?

Share.

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.