[Test DVD] Alléluia (au meurtre passionnel)

Une fois de plus, Fabrice Du Welz investit le cinématographe avec un défi en tête : celui de réadapter la célèbre série meurtrière du couple Martha Beck et Raymond Fernandez. L’homme est un escroqueur feignant la galanterie auprès de cibles exclusivement féminines et riches et l’autre est une mère de famille qui succombe à une passion dévorante et progressivement démoniaque. Ici, ceux-ci se retrouvent propulsés en notre temps et prennent l’apparence de Laurent Lucas et Lola Dueñas.

Ambitieux, Du Welz traite ce sujet en bon connaisseur du cinéma de genre qu’il investit d’une sensualité morbide envoûtante. Oscillant entre de prévisibles effets de mise en scène et une forme de grotesque érotique unique, le cinéaste tient son récit en une ligne de crescendo claire et efficace. On est souvent ainsi subjugué et révulsé par cette passion sincère et dévastatrice à la fois.

Pour tenir un tel challenge, le cinéaste s’entoure d’un excellent duo. Leur alchimie tout d’abord hésitante finit par éclore lorsque les deux interprètes laissent subtilement (du moins pour Laurent Lucas) rentrer la folie. Projet atypique nécessaire en un cinéma de genre sclérosé, Alléluia est une vraie proposition à découvrir pour amateur du genre.

Alléluia est disponible en DVD & VOD.

Avis

8.0 A découvrir

On ne va pas jouer les surpris avec Wild Side: voilà un traitement DVD absolument impeccable tant au niveau de l'image que du son. Le grain si spécifique choisi par Du Welz n'empêche pas ce solide transfert de se montrer net et artistiquement soigné. La piste DTS 5.1 sait se montrer efficace même si les explosions ne sont pas l'apanage de cette modeste production.

En guise de bonus, on retrouvera six scènes coupés (10'), des instantanés sur le tournage assez intéressants et des entretiens avec les acteurs qui sont relativement (surtout Laurent Lucas) informatifs. On rajoutera une galerie de photos et une bande-annonce.

  • Film 7
  • Image 9
  • Son 9
  • Bonus 7
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Avatar

Leave A Reply