Strut : Lenny Kravitz, accusé d’auto-plagiat !

1

Strut : Lenny Kravitz, accusé d'auto-plagiat !À trop regarder dans le rétroviseur, Lenny a fini dans le pare-brise avec Strut.

On connaissait son amour inconditionnel  pour les sonorités américaines (blues, funk, rock, …), perceptibles dans tous ses albums depuis « Let Love Rule »  sorti en 1989. Avec ce dixième opus, Lenny Kravitz va encore plus loin dans l’obsession groovy : il rend hommage à sa propre discographie.

Tous les morceaux, noyés par des vagues de synthé très « eigthies » (le thème de cet album) et une utilisation abusive du « phaser », font écho aux morceaux passés ou à venir de Kravitz.  The Pleasure and the Pain » et « I Never Want to Let You Down » ressemblent au célèbre « I’ll be waiting »« She’s a beast » est un resucée de « Mr Cab Driver » et le titre « Strut » n’est qu’en fait un « Are You Gonna Go My Way » fourbement déguisé.

Non pas que les morceaux soient mauvais, non, on se demande seulement si Lenny a pris le temps de les travailler, proposant de fait un album paresseux, que le très surréaliste mais risible  « Happy Birthday » (le WTF de cet album) ne sauve malheureusement pas.

Avis : 4/10

Strut de Lenny Kravitz, sorti le 23 septembre 2014.

 

 

Advertisement
(Visited 124 times, 1 visits today)

À propos de l'auteur

Bronco

Si je suis chargé de la critique de galettes en tout genre, cinéma et musique forment les deux mamelles de ma culture. D'Abba à Zappa, d'Alien à Zoolander, tout y passe, rien (ou presque) ne trépasse.

Un commentaire

  1. Avatar
    olivier le à

    sa derniere egalement un bel air air de ressemblance avec une de david lynch!! (…… … up), mdr son retour

Réagissez !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.