[Spectacle] Prenez-moi homo ! Le one-man show gay qui évite enfin les clichés

0

Prenez-moi homo ! est un spectacle inattendu ! Drôle, sensible et intelligent, il aborde l’homosexualité sur un ton décalé et décomplexé, sans pour autant céder à la facilité. Et surtout, il relève brillamment le pari de s’adresser à tous pour ouvrir les esprits !

Du rythme et du partage. Souvent drôles, parfois émouvants, et toujours instructifs, les différents sketchs et personnages nous font passer par toute une palette d’émotions. En effet, qu’il nous parle du coming-out, des idées reçues, du jargon homosexuel, de la paternité ou encore de l’intégration sociale, Max Casaban le fait avec beaucoup de sincérité et de générosité. Les moments d’échange et de jeu avec le public créent d’ailleurs une atmosphère décontractée et particulièrement chaleureuse dans la salle déjà très intimiste du théâtre.

Point de communautarisme. Et c’est la belle surprise de ce One-man show ! En s’adressant à tous, Prenez-moi homo ! se distingue des autres spectacles abordant cette thématique. Car pas question de céder au cliché de la grande folle, le jeune artiste a des choses à dire et ne manque pas d’audace pour le faire ! Écriture soignée, mise en scène surprenante et efficace, diversité des personnages… ses atouts sont nombreux ! Promis, on lui a cherché quelques défauts pourtant… Mais on n’a pas dû tomber le bon soir !

Prenez-moi homo ! de Max Casaban, se joue au Théâtre La Cible, à Paris, les vendredis à 21h30.

[Spectacle] Prenez-moi homo ! Le one-man show gay qui évite enfin les clichés2

© Facebook / Max Casaban

Advertisement
(Visited 472 times, 7 visits today)

Avis

10 A voir absolument
  • Votre avis (0 Vote) 0

À propos de l'auteur

Mélina Hoffmann

Les rubriques littérature et théâtre : c'est moi ! Je suis une rédactrice qui ose (mettre sa vraie photo ! C'est déjà ça.) J'aime les beaux mots, les belles histoires, les belles rimes, et les G Squad. Mon livre préféré ? Oui-oui à la plage, sans hésiter. Pour le suspense. Surtout à la fin, quand le château de sable...

Réagissez !