Sortie DVD – Critique Le Dernier face-à-face : western (a)moral

0

En 1967, Sergio Sollima, le moins connu des Sergio (avec Leone et Corbucci) signait avec Le Dernier face-à-face un western spaghetti d’une grande intensité, mais avec des failles évidentes au montage. La ressortie du film en HD et director’s cut chez Wild Side permet de lui redonner ses lettres de noblesse.

Retrouve tout son sens. Bien que Sollima ne soit pas un réalisateur extrêmement talentueux – il faut reconnaître que sa mise en scène ne déborde pas d’inventivité – il sait comment mener un récit. Difficile de nier l’apport de cette nouvelle version tant elle clarifie de nombreux points sombres du scénario, rend l’enchaînement des séquences plus fluide et renforce l’évolution de la psyché des personnages, notamment de Fletcher (immense Gian Maria Volonte).

Western psychologique. Il faut dire que le plus intéressant dans Le Dernier face-à-face se situe dans sa dimension morale et comment le milieu et l’entourage peuvent influencer un homme. Tout du long on assistera ainsi à la transformation de l’érudit en tyran, du bandit sanguinaire en hors-la-loi au grand cœur. Loin de tout manichéisme, le long-métrage fascine davantage par ce qu’il dit que par ce qu’il montre jusqu’à son final surprenant. On le conseille fortement.

Le Dernier face-à-face sort le 04 juillet 2018 dans une édition Blu-ray + DVD + Livret.

Advertisement
(Visited 1 times, 2 visits today)

Avis

7.5 Immanquable pour les fans de Western européen

Bonus :
- Entretien avec Jean-François Giré, spécialiste du western

  • Votre avis (0 Vote) 0

À propos de l'auteur

Allan Blanvillain

L’homme à tout faire du site chargé de veiller à ce que l’info ne soit jamais trop longue et n’hésitant pas à priver les coupables de desserts. Car comme dirait Chuck Norris : un grand pouvoir implique de grandes responsabilités.

Réagissez !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.