[Sortie Blu-ray] Les Salauds dorment en paix, le film le plus cynique de Kurosawa

0

Si les années 50 ont vu l’émergence de la célébrité d’Akira Kurosawa à l’international, les années 60 peuvent être considérées comme la période son style atteint son plus haut niveau d’excellence. À l’image des Salauds dorment en paix (1960) qui est une œuvre majeure du cinéaste japonais, mais aussi certainement sa plus sombre.

Je corromps, tu corromps, il corrompt… Le film se révèle être une puissante analyse de la corruption qui gangrène la société japonaise de cette

Ce contenu premium est limité aux abonnés uniquement

Archives are for subscribers only

Débloquez ce contenu avec Multipass
(Visited 58 times, 1 visits today)

Avis

9 Grand !

Bonus :

- "Kurosawa s'attaque à la corruption" (36')
- "Dans l'ombre du guerrier" : entretien avec Masahiko Kumado (assistant personnel) (26')

  • Votre avis (0 Vote) 0

À propos de l'auteur

Nicolas Diolez

Rédacteur à la recherche de la moindre trace de génie sur pellicule et qui vit selon un axiome très précis : « un jour sans critiquer Michael Bay est un mauvais jour, mais un jour sans encenser Martin Scorsese en est un bien pire. »

Réagissez !