Sortie Blu-ray & DVD – The Dead Don’t Die : mélancolique réussite

Après sa projection cannoise, voilà que Universal Pictures Video propose de déguster tranquillement The Dead Don’t Die de Jim Jarmusch à la maison pour une expérience originale et savoureuse.

Le désaxement de la Terre fait revenir les morts, une situation inédite dans la petite ville de Centerville. Ecrit et réalisé par Jim Jarmusch, The Dead Don’t Die est un ovni cinématographique, à la fois parfaitement novateur et complètement référencé, un pur produit jarmuschien qui déconcertera ceux à la recherche d’action décérébrée, mais séduira les fans de cinéma indépendant.

Sortie Blu-ray & DVD - The Dead Don’t Die : mélancolique réussite
©Universal

Entre son casting exceptionnel, son ton lancinant et son propos désabusé, le long-métrage n’est pourtant pas le plus pertinent de son auteur. Certes on se prend d’affection pour cette satire apocalyptique et cette critique du consumérisme, faisant de nous de véritables zombies, ou cet humour iconoclaste presque britannique, mais The Dead Don’t Die s’amuse à nous faire miroiter un propos timide, amoindri par un délire entre potes, non sans saveur, mais trop gentil.

Dawn of the Dead

Cependant, on ne peut que jubiler alors que devant nous déambulent simplement Bill Murray, Adam Driver, Steve Buscemi au grès de la narration de Tom Waits. Un casting incroyable qui permet d’appréhender The Dead Don’t Die comme la comédie horrifique ultime où chacun des fabuleux acteurs parade naturellement sans chercher à cacher derrière un personnage leur bagout et personnalités distinctes. Murray est toujours aussi désabusé quand Driver est ici pessimiste et Buscemi un imbuvable réactionnaire. De quoi préparer à un récit à la fois dépité ou original mais surtout méta et référencé

Sortie Blu-ray & DVD - The Dead Don’t Die : mélancolique réussite
©Universal

La narration linéaire nous offre un monde en décrépitude, avec la fin de l’humanité que nous connaissons alors que le long-métrage s’articule autours de références cinématographique. Des zombies de George A. Romero à Psychose ou à la SF de Steven Spielberg, Jarmusch puise dans toute la pop-culture environnante pour ancrer son métrage dans une critique de la société contemporaine acidulée. Laquelle n’hésite pas à rire d’elle-même en proposant un discours ésotérique en brisant le 4e mur astucieusement, à l’aide de dialogues éberlués ou d’une musique diégétique sympathoche le tout enrobé dans un style visuel généreusement vaporeux. Plans asymétriques, courtes focales et plans fixes viennent rythmer le film comme une ode aux vieux films de genre.

A l’image de son Iggy Pop en mangeur de cerveau, le film de Jim Jarmush montre surtout qu’outre un message simpliste sur le consumérisme, la bande de vieux potes hollywoodiens est toujours là, que The Dead Don’t Die.

The Dead Don’t Die est disponible en Blu-ray et DVD depuis le 25 septembre.

Avis

7 deadly
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Axel PC

Entre deux passages sur le billard pour ressembler à l’arme X, ce créateur marginal allie réalisation et graphisme à l’écriture pour s’évader vers une galaxie lointaine. À l’affut de toute image mouvante, sa passion pour le cinéma et les séries ne s’estompe que pour fragguer quelques noobs.

Leave A Reply