[Critique] Margin Call : 24h haletantes avant la crise

La crise financière, l’histoire est connue de tous….mais jamais elle n’avait été aussi bien contée. Assez méconnu du grand public, J.C Chandor signe avec Margin Call un premier film haletant et magistral.

Tel un témoin silencieux il filme habilement les dernières heures des employés d’une banque d’affaires de Wall Street avant cette crise inévitable. Le réalisateur se pose dans ce monde de requin et nous entraîne avec lui.

La claque commence dès le début par une scène de licenciement froide et expéditive. Le spectateur est scotché et s’ensuit la nuit la plus impressionnante de la finance. Une fois entré dans ces bureaux feutrés, difficile d’en sortir. À la manière d’un thriller, il suit les aventures de ces personnages dont la chute s’approche petit à petit.

Pour les interpréter, Chandor peut compter sur un casting d’exception et éclectique : Simon Baker, Paul Bettany, Zachary Quinto, Stanley Tucci, Demi Moore… Une troupe impressionnante sous la houlette du duo de choc Kevin Spacey / Jeremy Irons.

Remarquable autant sur le fond que la forme, Margin Call offre à la crise un film digne de ce nom.

Margin Call est sorti le 2 mai 2012

Avis

9,5 Parfait
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Avatar

Leave A Reply