[Critique Blu-Ray] L’Interview qui tue (que) Kim Jong Un

0

Edit: Vous trouverez le test technique et des bonus en bas de l’article.

Ce buzz autour de L’interview qui tue : beaucoup de bruit pour rien ou colère justifiée? La comédie, au centre des news ces dernières semaines, s’avère être une bonne surprise sans pour autant être LA comédie de l’année.

Niveau humour, il ne faut pas s’attendre à des fous rires toutes les deux secondes,

Ce contenu premium est limité aux abonnés uniquement

Ce contenu est actuellement réservé aux abonnés

Débloquez ce contenu avec Multipass
(Visited 65 times, 1 visits today)

Avis

7.8 À voir

Loin du scandale politique finalement parent pauvre du film, L'interview qui tue se redécouvre avec délectation dans nos chaumières sous l'égide d'un transfert blu-ray absolument splendide. Désireux de donner une réelle ampleur visuelle à leur film, Seth Rogen & Evan Goldberg multiplient les money shots à la lumière éclatante et aux cadres soignés. En gros, tout ce qu'un blu-ray signé Sony peut offrir de mieux et qui profite ici d'une piste VO en DTS-HD Master Audio d'une puissance phénoménale (plan d'ouverture à faire frémir votre caisson de basses). Rassurez-vous, le français (et l'espagnol!) trouveront eux aussi une piste DTS-HD à leur goût.

Si l'apparente garnison de bonus au dos du boitier vous fait trembler d'envie, on vous laisse gentiment déchanter devant leur contenu réel. Sans réelle surprise et à l'image d'un studio spécialiste dans la featurette promotionnelle, on ne parle point ici du scandale provoqué par le film ni de sa teneur politique. On reste collé au travers d'intéressantes scènes coupées ou de modules rarement surprenants (tournant principalement autour de l'improvisation bien connue du duo) à la stature purement comique et non pas satirique du film. Outre un bêtisier trop bien monté, on peine à comprendre pourquoi tous ces modules n'ont pas été réunis en un plus long making-of, la démarche consistant à cliquer pour un extrait de 2 minutes étant relativement pénible.

Une amusante parodie de la télé-réalité Nu et Effrayé, sorte de Koh-Lanta nudiste, prouve que Rogen et Franco partagent un réel amour pour l'ambiguïté sexuelle si chère à leur amitié. Enfin, un commentaire audio des réalisateurs complètent une édition qui, à l'image du film, évacue gaiment les questions épineuses soulevées par le récit.

  • Film 7
  • Image 9
  • Son 9
  • Bonus 6
  • Votre avis (0 Vote) 0

À propos de l'auteur

Elodie Suzanna

Sheldon Cooper d’ITC autant barrée que mordue de SF, conçue comme un patchwork de la culture anglo-saxonne avec un grand faible pour l’inconnu et les projets indépendants. Véritable disciple de la grande Daria Morgendorffer.

Réagissez !