[Critique] L’Homme du peuple, révolutionnaire avant tout

Clôturant la trilogie du combat quotidien signée par Andrzej Wajda, L’Homme du peuple est une retranscription cinématographique du combat de Lech Walesa en Pologne. Cet ouvrier dans les années 70 s’est imposé comme un révolutionnaire majeur des droits du travail une décennie plus tard avant son prix Nobel qui le consacrera internationalement.

L’intention signifiée par Wajda est clairement de transmettre aux jeunes générations le parcours de cet homme alors tant aimé qui sera devenu par la force des choses un charismatique leader. En résulte un didactisme pointilleux parfois handicapant, notamment l’orsqu’il empêche l’énergique mise en scène de prendre de l’ampleur et l’ambiguïté nichée au cœur de l’Histoire de se révéler pleinement.

Pour le reste, L‘Homme du peuple est un film réalisé avec un savoir-faire certain, à l’image de son interprète principal, aussi convaincant que son personnage. Et puisque cette histoire regorge en soi d’intensité et de surprenants tours de vis, on est forcément un minimum intéressé par une narration qui lui reste extrêmement fidèle.

L’Homme du peuple sort le 19 Novembre en salles.

Avis

7 Ne manque pas d'intérêt
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Avatar

Leave A Reply