[Critique] La Légende de Manolo, voyage magique

1

Même si La légende de Manolo n’est qu’une production Guillermo Del Toro (un de ses confrères réalise ici son premier film), on retrouve à n’en pas douter nombre des qualités qui rendent son univers aussi fascinant. D’abord, un travail esthétique totalement atypique et personnel, soucieux d’un détail qui transforme l’expérience en un voyage émerveillant.

S’aventurant dans le large prisme de la culture mexicaine, l’équipe lui rend un hommage mémorable où chaque monde, chaque personnage et chaque lumière contribuent à donner envie d’en apprendre davantage. Soufflé par une animation 3D à la pointe, on est aussi transporté par un rythme trépidant où un trio amoureux se joute sous le regard amusé des Dieux, récit prétexte à une révision ironique d’Eros et de Thanatos.

Ironique et pourtant droit dans ses bottes, grande qualité singulière de cette légende-ci. Dans un miraculeux élan de sincérité, le long-métrage attrape son audience par le truchement de proverbes sentencieux et de passages musicaux naïfs, si bien qu’on en vient à croire à (presque) tout.

La Légende de Manolo est sorti le 22 Octobre 2014.

Advertisement
(Visited 12 times, 1 visits today)

Avis

8.0 Incontournable
  • Votre avis (0 Vote) 0

À propos de l'auteur

Emyr Phœnix

Shooté au cinéma depuis son plus jeune âge, c’est avec une insatiable curiosité qu’il guette le prochain rubis filmique susceptible d’être révélé. Même si ça ressemble à une aiguille dans une botte de foin.

Un commentaire

  1. Ping de retour Golden Globes 2015 : les nommés cinéma-L'info tout court

Réagissez !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.