Le Manoir est-il dangereux pour l’avenir du cinéma ?

Le Manoir est-il un bon ou un mauvais film ? L’ayant boycotté, on ne saurait vous le dire. N’y voyez pas là un geste prétentieux, juste le respect d’une ligne rouge à ne pas franchir au cinéma.

Le Manoir regroupe plusieurs célébrités issues de YouTube (Natoo, Kemar, etc.) mises en scène par Tony Datis qui gère ici son premier long-métrage. Des petites nouveaux donc, mais certains ont déjà un peu d’expérience et qui dit amateur ne dit pas sans talent.

Non, le danger réside dans le concept : réunir à l’écran uniquement des « influenceurs » et se servir de leurs images pour attirer leurs fans en salles. Chacun se chargeant évidemment de faire la promo d’un film dans lequel ils ont tous un premier rôle.

On est peut-être cynique, mais on peine à déceler un amour du septième art dans cette démarche. Non, il semble que l’on se retrouve plutôt face à un produit marketing, une immense pub de 100 minutes où on laisse des jeunes sympathiques croire qu’ils possèdent tous le potentiel pour devenir des stars du grand écran grâce à leurs fans. On peut y voir de la manipulation, chose difficilement acceptable au cinéma. Et si cette opération communication fonctionne au box-office, le futur s’annonce bien plus obscur que les salles…

Le Manoir sort le 21 juin 2017.

About Author

Avatar

3 commentaires

  1. Avatar

    Mouais…
    Difficile de soutenir votre démarche de boycott qui repose surtout sur le préjugé que, sous prétexte qu’il s’agirait d’un film réunissant un certain nombre d’acteurs officiant sur internet, Le Manoir ne serait qu’une immense campagne de communication mercantile vide de sens et de fond.
    Il faut quand même souligner que ceux que vous qualifiez « d’influenceurs » sont avant tout des acteurs et humoristes qui, certes, officient surtout sur Youtube, mais qui y ont déjà joué de nombreux rôles au sein de sketches aussi aboutis que ceux d’autres humoristes diffusés à la télévision.
    Alors certes, on peut imaginer que leur notoriété est ce qui a poussé les producteurs à accepter ce projet de film, mais c’est le cas d’à peu près tous les films qui reposent sur des têtes d’affiches, dont la majorité des comédies françaises.
    Cela veut-il dire qu’à cause de ce calcul des producteurs (qui souhaitent tous que leurs films soient rentables, ce qui est normal), on aurait automatiquement à la sortie un mauvais film, une sorte « d’immense pub de 100 minutes », comme vous le supposez ?
    Bien sûr que non.
    Car ayant pour ma part eu la curiosité d’aller voir de quoi il en retournait (et ce malgré une bande-annonce pas franchement réussie), je peux vous garantir que vous êtes (hélas pour vous) passés à côté d’un véritable film de cinéma, qui raconte quelque chose.
    Alors ce n’est certes pas la comédie du siècle, mais le film a le mérite de reposer sur une réalisation solide, et un scénario dont la construction est bien plus maîtrisée que celui de bon nombre de comédies franchouillardes aux gags faciles.
    S’aventurant, certes avec une dose d’humour, dans le genre encore trop peu présent en France de l’horreur, le Manoir évite même l’écueil de la succession de sketches dans lequel tombent trop souvent les films portés par une troupe d’humoristes (à l’image du film Bad Buzz sorti en même temps).
    Après, peut-être n’auriez-vous pas été réceptifs aux gags et au ton du film, ce que je peux tout à fait concevoir.
    Mais il reste assez dommage qu’un site qui se targue de parler de culture se soit contenté de lui refuser le statut d’œuvre cinématographique, sur la base de préjugés mal fondés…

  2. Avatar

    Beaucoup de film ont leurs têtes d’affiches qui attirent leurs fans pourtant on ne vous voit pas critiquer ces films. Peut être parce qu’ici les acteurs sont issues d’Internet et que ça ne vous plaît pas de voir le cinéma évoluer grâce à Internet.
    Les « influenceurs » sont par ailleurs de bien meilleurs acteurs que d’autres de « vrais acteurs » issue du cinéma je pense notamment à Vanessa Guide qui est issue du cinéma mais qui pourtant nous propose un jeu catastrophique.

  3. Avatar

    Je trouve votre démarche d’une condescendance assez navrante, et c’est vraiment dommage. Sans être exceptionnel, le film tient largement la route (il ne faut pas oublié qu’on est très mauvais quand il s’agit de faire des bons films comiques à la base). Comme dit avant, les « influenceurs » présents sont de vrais acteurs, des artistes qui utilisent simplement un médium que vous connaissez mal.

    J’irais pas plus loin, l’histoire vous donnera tort comme elle a donné tort à tout ceux qui n’ont pas vu ou qui n’ont pas voulu voir les différentes évolutions du cinéma au cours de l’histoire. Ne soyez pas vieux-jeu, vous n’en sortez pas grandi.

Leave A Reply