[Test] Schrödinger’s Cat and the Raiders of the Lost Quark, vivant mais pas trop

Le chat de Schrödinger est l’une des expériences de physique quantique les plus connues au monde, notamment pour son côté glauque surtout si vous êtes félinophile. La Team 17, à l’origine de Worms, et Italic Pig ont eu la curieuse idée de créer un jeu sur ce sujet.

Si vous vous demandez pourquoi, souvenez-vous de leur jeu de guerre avec des vers de terre. Vous voici donc dans la peau du chat de Schrödinger, plongé dans un zoo à particules en plein chaos afin de rétablir l’ordre.

Entre phase de plate-forme et de réflexion, récoltez et combinez des Quarks pour de multiples actions : construire une plate-forme, détruire un mur, poser un piège… les possibilités sont nombreuses et créent tout le sel du gameplay. Malheureusement, les niveaux brisent quelque peu le plaisir de jeu, leur design n’étant pas toujours très inspiré et leur direction artistique laissant parfois à désirer. Ce qui est plutôt curieux, car les développeurs ont ici créé un univers coloré et totalement loufoque où les personnages, drôles, bénéficient d’un doublage de qualité.

Schrödinger’s cat fait partie de ces bons petits jeux de plate-forme, pas indispensables, mais agréables, surtout si vous êtes sensibles à l’humour « so british » de la Team 17.

Avis

6.6 Pas de quoi fouetter un chat

Test réalisé sur PS4
Jeu sorti le 13 mai 2015

  • Graphismes 6.5
  • Bande son 7
  • Gameplay 7
  • Durée de vie 6
  • Originalité 6.5
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Avatar

Leave A Reply