[Critique] The Guard : Harry Potter et le prisonnier de Guantanamo

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Pour son premier film, Peter Sattler s’attaque à un sujet hautement délicat en s’infiltrant dans l’enceinte de Guantanamo Bay, le fameux camp X-Ray ouvert après les événements du 11 septembre. Et pour incarner The Guard, il fait appel à Kristen Stewart, pas encore auréolée d’un César.

La plus grande force de The Guard est de ne pas prendre parti. Le film s’intéresse plutôt à ces hommes enfermés, détenus (et non prisonniers) et geôliers, dans une routine déshumanisante pour chacun. Un huit-clos aliénant entre faire les 400 pas dans un couloir pour les uns, attendre le dernier tome d’Harry Potter pour les autres. Au milieu de cet enfer, l’amitié entre Cole et Ali – 471 rappelle qu’ils peuvent encore être humains.

Peyman Moaadi ressort grand gagnant de cette confrontation. L’acteur charme, manipule, émeut avec un extraordinaire talent. Éclipsant totalement sa partenaire, une Kristen Stewart bien en deçà de son meilleur niveau à quelques exceptions près. The Guard n’évite pas des longueurs inutiles et répétitives, comme si le réalisateur s’était lui aussi fait avoir par le piège de la routine.

The Guard sort le 25 juin en vidéo après avoir été présenté au Champs-Élysées film festival

Share.

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.