[Critique] The Crown saison 2 : House of Buckingham

Avec House of Cards Netflix tenait sa série politique, avec The Crown on a droit à une série royale qui, avec sa saison 2, confirme sa stature.

Joyaux de la couronne. On ne peut s’empêcher de ressentir une certaine tristesse lors de ces dix épisodes : celle de devoir dire adieu à l’exceptionnelle Claire Foy et au non moins talentueux Matt Smith (la saison 3 opérant une ellipse, les acteurs changent) qui auront littéralement porté le show. Déjà bien esquissé l’année dernière, leur couple représente le point central autour duquel gravite le reste de The Crown, prenant ainsi par moment des airs de soap, mais toujours dans une parfaite maîtrise du sujet.

Les amours du palais. Les relations personnelles sont au cœur de cette deuxième saison, ce qui provoque un profond attachement pour ces personnages tandis que les nouveaux prennent facilement leur marque. On navigue ainsi entre réalité et fiction, dans un monde inaccessible qui ne semble plus l’être autant. Un univers où la tradition et la modernité luttent chacune pour s’imposer, où les désirs se confrontent aux codes, où l’on rigole autant que l’on s’agace des non-dits. Clinquante, The Crown se veut aussi profondément humaine.

The Crown saison 2 sera disponible dès le 8 décembre 2017 sur Netflix.

Avis

9 Un régal
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Avatar

Leave A Reply