Critique Stan & Ollie, à la fois petit et grand

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

De l’extérieur, Stan & Ollie revêt tous les apparats du biopic solidement calibré : BBC productrice, reconstitution léchée, célébration polie outre-Atlantique…

Mais de l’intérieur qu’en est-il ? Tout ça à la fois, avec une centralisation narrative précise : la tournée de fin de carrière de Laurel & Hardy, en une période où le duo est incapable de revenir au cinéma. Jon Baird, réalisateur de l’affreux Ordure !, tire de cette matière une chronique à la fois compatissante et mélancolique sur ces légendes du muet, mortes de leur vivant.

Sa mise en images, dénuée de toute personnalité, sait pourtant rester élégante, à juste distance des soubresauts émotionnels des personnages. Stan & Ollie est en cela dans la droite lignée des intéressants “biopic” de la BBC, rappelant à ceux qui s’en souviennent le Moi, Peter Sellers de Stephen Hopkins. Que cela soit en positif (décors au poil, qualité de l’écriture) comme au pire (musique au surligneur, sensation d’une oeuvre parfois plate).

Critique Stan & Ollie, à la fois petit et grand
Copyright Metropolitan FilmExport

Stan & Ollie, Coogan & Reilly

L’élément détonnant reste pourtant le casting du duo légendaire, qui reprend vie sous les traits des toujours géniaux John C. Reilly et Steve Coogan. Parfaitement mimétiques, remarquablement subtils, les deux comédiens font montre d’une alchimie explosive, qui donne à cette belle histoire d’amitié une épaisseur tirant les larmes. Ils sont LA vraie raison de regarder cette oeuvre sans surprise, mais soignée.

Stan & Ollie sort le 6 mars 2019 dans les salles françaises

(Visited 1 times, 1 visits today)

Avis

7 Pas mal
  • User Ratings (0 Votes) 0
Share.

About Author

Avatar

Leave A Reply