[Critique] Mozart in the Jungle S01 E01-03 : Gare aux fausses notes

Après Whiplash, l’univers des orchestres n’en finit plus de fasciner les créateurs de tous les horizons. Dans le cas de Mozart in the Jungle, ce sont Jason Schartzman, Alex Timbers et Roman Coppola à la baguette de cette série réalisée pour le compte d’Amazon. Adieu Mozart, le compositeur autrichien du XVIIIe siècle et bienvenue Rodrigo (Gael Garcia Bernal), chef d’orchestre excentrique au XXIe à New-York, improbable mélange entre Jack Sparrow et Serpico.

La série raconte les péripéties d’une jeune musicienne dans le milieu impitoyable d’un orchestre symphonique dirigé par Rodrigo. On regrette la présence de nombreux stéréotypes liés aux sitcoms (la traditionnelle colocation New-yorkaise et tout ce qui va avec). Néanmoins, à défaut d’être virtuose et d’apporter un vent de fraîcheur au format (trente minutes par épisode), la série propose un divertissement de qualité. On ne va pas s’en plaindre.

Mention spéciale au toujours très mélomane Malcolm McDowell qui interprète Thomas, un Salieri des temps modernes, jaloux de Rodrigo. Dans ces trois premiers épisodes, on retrouve avec joie l’immense acteur dOrange Mécanique en attendant que la série prenne son envol.

Mozart in the Jungle est disponible sur Amazon.

La série a été diffusée lors du Festival Séries Mania 2015.

Avis

6,5 Période classique
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Nicolas Diolez

Leave A Reply