Critique Manga Seven Deadly Sins – Seven Days : la beauté d’un instant

Quiconque a déjà lu le shonen Seven Deadly Sins sait que nos héros sont tous habités du plus beau sentiment du monde : l’amour. Et parmi toutes ces histoires de cœur, celle qui unit Ban et Elaine est sans doute la plus forte… et la plus tragique. Un récit qui a fait l’objet de son propre spin-off aujourd’hui édité chez Pika : Seven Deadly Sins – Seven Days.

Romance éternelle. Deux tomes pour nous raconter la rencontre du bandit et de la fée puis leur rapprochement avant la fin cruelle, c’est juste ce qu’il fallait pour faire naître en nous toutes sortes d’émotions. Bien que les événements nous aient déjà été comptés, cette parenthèse enchanteresse nous offre l’occasion de nous imprégner davantage du lien qui les relie et de faire connaissance avec la collec’ d’étiquettes de bière de Ban. On se surprend ainsi à redécouvrir cette romance sous un autre œil, au plus près de leur amour. On sourit, on rit, on s’émeut, on pleure… et on passe sept jours inoubliables.

Le trait qu’il faut. Il faut féliciter le travail de la dessinatrice Yô Kokukuji qui parvient à copier le style de Nakaba Suzuki tout en lui imprégnant sa propre âme. On reconnaît ainsi aisément les personnages, mais on leur découvre un trait plus doux, caractéristique d’un shojo. Un dessin qui permet de recentrer l’intérêt non pas sur les combats, mais sur ces échanges de regards qui nous font tant vibrer. On a beau aimer l’action du manga original, ce Seven Deadly Sins – Seven Days sera parvenu à nous toucher d’une autre manière… pas moins belle.

Les deux tomes de Seven Deadly Sins – Seven Days sont sortis le 4 juillet 2018 chez Pika Édition

Critique Manga Seven Deadly Sins – Seven Days : la beauté d'un instant

© Pika Edition

[amazon_link asins=’2811642773,2811642781′ template=’ProductCarousel’ store=’lintoco-21′ marketplace=’FR’ link_id=’eb1e82f9-a085-11e8-9878-db2a2e55d224′]

Avis

8 Poétique
  • User Ratings (1 Votes) 1.3

About Author

Avatar

Leave A Reply