[Critique] M.I.A. : AIM, pétard mouillé

2

Connue notamment pour ses prises de position et ses frasques médiatico-politiques, Maya Arulpragasam, alias M.I.A.,  remet une cinquième fois le couvert avec AIM , cette fois plus docile et moins accrocheur que ses prédécesseurs. Et si la féroce tamoule s’était assagie ?

Peu de tubes.
Si le disque s’ouvre sur le puissant et efficace Borders ,

Ce contenu premium est limité aux abonnés uniquement

Ce contenu est actuellement réservé aux abonnés

Débloquez ce contenu avec Multipass
(Visited 527 times, 1 visits today)

Avis

6 Sage
  • Votre avis (0 Vote) 0

À propos de l'auteur

Bronco

Si je suis chargé de la critique de galettes en tout genre, cinéma et musique forment les deux mamelles de ma culture. D'Abba à Zappa, d'Alien à Zoolander, tout y passe, rien (ou presque) ne trépasse.

2 commentaires

  1. N’importe quoi vraiment tragique cet article MIA est une artiste engagée et n’a pas du tout pour objectif faire un album de « tubes » comme vous le dites si bien. Si ce sont des tubes que vous cherchez vous vous êtes malheureusement trompé d’artiste.

  2. Bronco

    Un tube non, un morceau efficace (en terme de mélodie, rythmique, ..) qui sert le propos, oui. L’un ne va pas sans l’autre et c’est ce qui manque à cet album selon moi.

Réagissez !