[Critique] Love & Mercy : biopic atypique

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Love & Mercy, la véritable histoire de Brian Wilson des Beach Boys (aucun commentaire sur la longueur du titre français), c’est un biopic sur un compositeur célèbre des années 60 – pas très original me direz-vous – sauf qu’à la surprise générale, le long-métrage réalisé par Bill Pohlad dépoussière le genre à un point presque miraculeux.

Dans la peau de Brian Wilson, deux hommes : Paul Dano (There Will Be Blood) et John Cusack (dans un bon film, un miracle je vous dis). À travers un scénario astucieux qui va-et-vient entre deux périodes de la vie de l’artiste (les années 60 et 80), on découvre un portrait subtile, centré sur le génie créatif de cet homme hors du commun. Même si la mise en scène minimaliste n’apporte rien de révolutionnaire, elle demeure intelligente et laisse place principalement à un superbe travail sur le son.

Tandis que de nos jours, le biopic permet à un acteur d’obtenir son oscar et à un scénariste de recopier la page Wikipédia mot pour mot sans se fatiguer, Love & Mercy s’impose comme un exemple à suivre pour la production hollywoodienne. Un vent de fraicheur fort agréable venu des plages ensoleillées de Californie.

Love & Mercy, la véritable histoire de Brian Wilson des Beach Boys sort le 1 juillet 2015.

Share.

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.