[Critique] Je suis mort mais j’ai des amis, The Big Lebowski belge

0

Frileux lors de son passage au Festival de Cabourg , on a décidé de laisser une seconde chance au film. Pour un avis un peu différent.

Belgique et cinéma riment souvent avec humour absurde et crises de fous rires. Ce n’est pas Je suis mort mais j’ai des amis qui va déroger

Ce contenu premium est limité aux abonnés uniquement

Ce contenu est actuellement réservé aux abonnés

Débloquez ce contenu avec Multipass
(Visited 25 times, 1 visits today)

Avis

8 Humour belge
  • Votre avis (0 Vote) 0

À propos de l'auteur

Nicolas Diolez

Rédacteur à la recherche de la moindre trace de génie sur pellicule et qui vit selon un axiome très précis : « un jour sans critiquer Michael Bay est un mauvais jour, mais un jour sans encenser Martin Scorsese en est un bien pire. »

Réagissez !