[Critique] 13 : Indochine, entre spleen et idéal

3

Indochine nous revient avec 13 , treizième album sans grande originalité, entre douce mélancolie et new wave dansante.

Spleen. Indochine a donc choisit son camp. Pour la bande à Sirkis, le nombre 13 est le signe d’un spleen profond, entre perte des idoles ( Station 13; Henry Darger ), dégénérescence du monde ( Trump le Monde; Kimono

Ce contenu premium est limité aux abonnés uniquement

Ce contenu est actuellement réservé aux abonnés

Débloquez ce contenu avec Multipass
(Visited 1 511 times, 5 visits today)

Avis

6.0 Prévisible
  • Votre avis (0 Vote) 0

À propos de l'auteur

Bronco

Si je suis chargé de la critique de galettes en tout genre, cinéma et musique forment les deux mamelles de ma culture. D'Abba à Zappa, d'Alien à Zoolander, tout y passe, rien (ou presque) ne trépasse.

3 commentaires

  1. Prévisible mais très bien réalisé 7,5/10. Les nombreux fans vont adorer.

  2. Anonyme le à

    effectivement un chouille ringard mais tellement du bon Indo comme on aime! retour aux sources!

Réagissez !