[Critique] Changes : Charles Bradley ne lâche rien.

0

Qu’on se le dise, Charles Bradley mérite plus que quiconque son statut de soulman . Au terme d’un parcours de vie assez chaotique, « The Screaming Eagle of Soul » a attendre des décennies avant de se consacrer à son art et ainsi lâcher son poste de chef cuisinier. A 67 ans, le nouveau gardien de la soul retro sort Changes , un troisième album rempli d’intensité.

Ce contenu premium est limité aux abonnés uniquement

Ce contenu est actuellement réservé aux abonnés

Débloquez ce contenu avec Multipass
(Visited 63 times, 1 visits today)

Avis

7,5 Bouleversant
  • Votre avis (0 Vote) 0

À propos de l'auteur

Bronco

Si je suis chargé de la critique de galettes en tout genre, cinéma et musique forment les deux mamelles de ma culture. D'Abba à Zappa, d'Alien à Zoolander, tout y passe, rien (ou presque) ne trépasse.

Réagissez !