[Critique] Banished S01 E01 : la vie au bout du monde

Le festival Séries Mania continue de battre son plein. Fort du succès de son Redfern Now, Jimmy McGovern nous revient avec Banished, drama australo-britannique racontant la fondation de la première colonie britannique en Austalie à la place où s’érigera la future Sidney. Un sujet dense et particulièrement vaste pour celui qui s’y perd.

La colonie de Port Jackson se divise en trois catégories : les forçats obligés d’y purger leur peine, les prostituées chargées de réconforter les soldats et ces derniers maintenant l’ordre à des millions de km de chez eux. Une société civilisée devra naître de cette relation dominant / dominé et c’est là le fil rouge de la série.

McGovern s’attache à respecter un certain réalisme, voire pessimisme, dans le portrait de ces hommes et femmes. Banished a également l’intelligence de ne pas sombrer dans le manichéisme profond dès ce premier épisode, laissant de nombreuses zones de gris dans les deux camps.

Toutefois ce pilote s’appuie légèrement trop sur son côté mélodramatique, ne laissant entrevoir que des fragments d’intrigues bien plus légitimes derrière une histoire d’amour peu captivante. À voir la direction que Banished décidera de suivre.

Avis

6,5 à voir sur les prochains épisodes
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Avatar

Leave A Reply