Critique Bakemonogatari : légères histoires de monstres

Adapté depuis le light novel Japonais écrit par Nishio Ishin (a.k.a. «NisiOisiN») en 2006, Bakemonogatari, littéralement « histoire de monstres » (Bakemono = monstre, Monogatari = histoire) te propose une histoire déjà adaptée en animé en 2009 par Akiyuki Shinbo pour les studios Shaft. Une version papier à couper au cutter ?

Une histoire un peu légère pour une poids plume !

Dans Bakemonogatari tu découvres l’histoire de Koyomi Araragi , un jeune lycéen qui a survécu à l’attaque d’un vampire. Guéri grâce à l’intervention de Meme Oshino, il a tout de même gardé des « séquelles », comme la capacité de se régénérer très rapidement, le rendant pratiquement immortel. Lorsqu’il rencontre Hitagi Senjōgahara, une jeune fille privée de son poids par une entité chimérique crustacé décapode (un crabe, quoi), il décide de lui venir en aide…

Critique Bakemonogatari
®Pika Editions

L’histoire de Bakemonogatari, édité aux éditions Pika, est un peu légère, encore trop peu développée dans ce premier tome. On ne rencontre que 4 ou 5 personnages dont seulement 3 dévoilent leur personnalité réelle.

Pourtant chacun possède un potentiel fort. Espérons qu’ils se révéleront dans les prochains tomes. Car Bakemonogatari c’est 5 histoires, relatives à 5 monstres différents, ainsi qu’un préquel sur l’attaque de vampires dont à été victime Araragi. On attend avec enthousiasme la suite.

Bakemonigatari, un dessin lumineux pour une histoire assez sombre

À l’inverse graphiquement, le manga illustré par le dessinateur Ito Ōgure (a.k.a. «Oh!Great»), s’avère très sympa. Oh!Great nous livre là un manga aux dessins très lumineux à la fois clairs et détaillés. Il joue admirablement bien avec le contraste des ombres et des lumières.

Les quelques scènes d’actions sont par contre un peu trop chargées, presque brouillonnes. Mais on sent bien le goût de Ito Ōgure pour dessiner des ecchi et on retrouve un style rappelant Enfer et Paradis avec un certain plaisir.

Pour conclure, seulement 4 personnages et un monstre bien peu combatif se sont invités dans les pages. Ce premier tome paraît finalement bien vide. On espère que la suite sera un peu plus remplie…

Bakemonigatari est sorti le 15 mai 2019 chez Pika Edition, Shônen.

Avis

6.3 Un peu vide

7€20 chez Pika Edition, Shônen
Dessinateur : Oh! Great
Scénariste : NisiOisiN
Traduction : Leclerc Yohan
Sens de lecture : Japonais
Sortie le 09 Mai 2019 (Disponible en version numérique)
A partir de 12 ans (Nombreux dessins sexy)

  • Histoire 5
  • Graphismes 7
  • Originalité 7
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Pink-kun

Leave A Reply